Prix de l'humour politique : Rachida Dati, Sandrine Rousseau, Jean Lassalle... sélectionnés

Julien Vattaire (avec AFP)
Publié le 28 juin 2022 à 8h29
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Des nouveaux nommés pour le Prix de l'humour politique sont connus.
Le concours est organisé par le jury du prix "Press club, humour et politique".
Marlène Schiappa est la lauréate sortante.

Qui pour succéder à Marlène Schiappa au palmarès du Grand Prix de l'humour politique ? Les nommés sont progressivement dévoilés par le jury du prix "Press club, humour et politique". Ainsi, ce lundi 27 juin, une deuxième série de six "petites phrases" prononcées par des femmes et hommes politiques a été rendue publique. L'objectif du Prix étant de récompenser l'auteur de la saillie la plus drôle de l'année. 

Édouard Philippe à nouveau lauréat du Prix ?

Déjà vainqueur du Grand Prix 2018-2019, Édouard Philippe est à nouveau nommé pour une phrase prononcée à l'égard de Jean-Luc Mélenchon. "Il faut une certaine audace pour que quelqu'un qui a été battu à une élection où il était candidat puisse penser qu'il sera élu à une élection où il n'est pas candidat !", avait indiqué l'ancien Premier ministre dans les colonnes de Sud-Ouest

Dans la liste des sélectionnés, on trouve également Jean Lasalle pour la phrase "Je suis candidat car sinon je n'aurais pas su pour qui voter", sortie lors d'une interview durant la dernière campagne présidentielle. La dernière échéance présidentielle a également inspiré Rachida Dati, ancienne ministre, maire du VIIème arrondissement de Paris. "Votre présence au Conseil de Paris est aussi anecdotique que votre score à la présidentielle", avait-elle lancé à Anne Hidalgo lors d'un Conseil de Paris en mai 2022. 

Lire aussi

Sandrine Rousseau, désormais députée de Paris, figure également dans la liste des potentiels vainqueurs. Dite auprès de Madmoizelle, sa phrase retenue est : "Je voudrais qu'il y ait une possibilité de délit de non-partage des tâches domestiques." 

Richard Ferrand, ancien président de l'Assemblée nationale, concourt également pour la phrase "Elisabeth Borne est formidable mais personne ne le sait"

Finalement, André Santini, ancien ministre et actuel maire d'Issy-les-Moulineaux, fait également partie de cette sélection. "Mon parti soutient Valérie Pécresse parce qu'elle s'est engagée à prolonger la ligne 12 du métro jusqu'au pont de Meudon", avait-il indiqué dans les colonnes du Point en mars 2022. 

Ces six nouveaux sélectionnés s'ajoutent à une première salve de huit "petites phases" qui avait été dévoilée en mars dernier. Des phrases de Gabriel Attal, actuel ministre chargé des Comptes publics, de la maire de Paris, Anne Hidalgo, ou encore de Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Île-de-France, y figuraient. Une dernière sélection aura lieu en octobre.


Julien Vattaire (avec AFP)

Tout
TF1 Info