"Prix planchers" : après les confusions de Jordan Bardella, Marine Le Pen réassure que son parti est pour

par J.F.
Publié le 28 février 2024 à 13h55

Source : TF1 Info

Jordan Bardella avait laissé entendre après une visite au Salon de l'agriculture que le Rassemblement national n'était pas favorable à l'instauration de prix planchers dans l'agriculture, à rebours de la position défendue par le parti depuis plus de dix ans.
Ce mercredi, Marine Le Pen a confirmé que le RN y était bien favorable, contestant que son président ait défendu l'inverse.

Le Rassemblement national est-il pour ou contre l'instauration de prix planchers ? Lundi au cours d'une visite au Salon de l'agriculture, le président du parti Jordan Bardella s'était montré critique envers la proposition formulée samedi par le chef de l'État de se pencher sur la mise en place de "prix planchers qui permettront de protéger le revenu agricole", à rebours de ce que défend le RN depuis au moins dix ans. Ce mercredi, Marine Le Pen assure que son président n'a pas dérogé à la ligne du RN.

"Si vous mettez en place des prix planchers au niveau français, c’est une trappe à pauvreté parce que, précisément, on ira se fournir sur le marché européen. Et si vous mettez en place de manière totalement chimérique des prix planchers au niveau européen, on ira se fournir sur les marchés internationaux", avait dit Jordan Bardella lundi au micro de France bleu, critiquant la prise de position favorable d'Emmanuel Macron en faveur des prix planchers et rappelant que Renaissance avait voté contre une proposition de loi LFI en ce sens en novembre dernier. Mais par la même occasion, il reniait lui aussi la position défendue depuis des années par son parti, oubliant qu'à l'inverse le groupe RN avait voté en faveur du même texte insoumis.

Marine Le Pen remet les points sur les "i"

"La ligne est celle du programme de Marine Le Pen en 2022, qui n’a pas bougé depuis : un prix minimum pour les agriculteurs déterminé par les interprofessions ou, en cas d’échec, par l’État", avait essayé de défendre le député agriculteur Grégoire de Fournas, référent agriculture du RN interrogé par Le Monde, quand d'autres qualifiaient la sortie de l'eurodéputé de "maladresse" et d'"erreur"

Selon les informations de Politico, la cheffe des députés RN Marine Le Pen a remis les points sur les "i" mardi en réunion de groupe à l'Assemblée nationale. Ce mercredi à son arrivée au Salon de l'agriculture, elle a assuré que jamais sa ligne n'avait été contredite. "J'ai relu la déclaration de Jordan Bardella, c'est exactement ce que nous proposons : des discussions entre les interlocuteurs et s'ils n'arrivent pas à se mettre d'accord l'Etat est arbitre. Je crois que ce sont exactement les propos qu'il a tenus", a-t-elle déclaré.


J.F.

Tout
TF1 Info