Les élections régionales et départementales 2021

Problèmes de distribution des documents électoraux : les prestataires convoqués par l'Intérieur

Aurélie Loek, avec AFP
Publié le 21 juin 2021 à 9h27
Problèmes de distribution des documents électoraux : les prestataires convoqués par l'Intérieur

Source : Thomas COEX / AFP

ORGANISATION - Après l'abstention, de nombreux politiques ont également dénoncé les dysfonctionnements survenus dans la distribution de certains documents électoraux. La Poste et Adrexo sont attendus à 10h au ministère de l'Intérieur.

Certains électeurs n'auraient pas reçu toutes les professions de foi des candidats des deux scrutins. Face à cette défaillance, La Poste et Adrexo, les deux prestataires chargés de la distribution de la propagande électorale pour ces élections, ont été convoqués lundi 21 juin par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. 

Si la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur Marlène Schiappa l'a annoncé dimanche soir sur le plateau de France 2, son entourage a confirmé que les deux prestataires étaient attendus à 10h au ministère. Cette réaction fait suite à de nombreuses indignations de la part de candidats comme Najat Vallaud-Belkacem (PS), tête de liste d'un rassemblement de gauche, en Auvergne-Rhône-Alpes ou de partis comme la France insoumise qui ont dénoncé la défaillance du nouveau prestataire qu'est Adrexo. 

Dimanche matin, le secrétaire général du ministère de l'Intérieur Benoît Albertini avait demandé aux préfets de superviser la mise sous pli et la distribution de la propagande électorale après les "dysfonctionnements majeurs constatés" pour le premier tour des scrutins.

Dans ce courrier, le secrétaire général a également pointé plus particulièrement du doigt l'entreprise Adrexo, qui dessert une partie du territoire national et qui a été choisi au terme d'un appel d'offres lancé par le ministère de l'Intérieur. L'autre partie est servie par La Poste.

Lire aussi

Dès mercredi, face aux problèmes qui ont été remontés dans plusieurs régions, Gérald Darmanin avait prévenu qu'il demanderait que soit remis en question l'appel d'offres remporté par Adrexo. Malgré tout, les problèmes risquent de se reproduire pour le deuxième tour. Faute de propagande électorale dans les boîtes aux lettres, il est donc possible de les lire en ligne en attendant. 


Aurélie Loek, avec AFP

Tout
TF1 Info