Dérapage raciste d'un député RN : tollé à l'Assemblée

Propos racistes à l'Assemblée : le député RN écrit à son homologue LFI et se dit "navré de l'incompréhension"

V. F
Publié le 3 novembre 2022 à 23h14
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Après ses propos jugés racistes ce jeudi à l'Assemblée, Grégoire de Fournas s'est dit "navré".
Dans un courriel adressé à Carlos Martens Bilongo, le député RN, "regrette" si l'élu LFI a "pu en être blessé".
Le parlementaire réaffirme que ses propos ne lui étaient pas destinés et qu'il évoquait un "bateau" de migrants.

"Cher collègue, je tiens à m'adresser à vous pour revenir sur l'incident de séance survenu ce jour dans le cadre de votre question au gouvernement, et qui a suscité des réactions infondées". Après le tollé suscité par ses propos jugés racistes contre Carlos Martens Bilongo, le député RN Grégoire de Fournas a écrit ce jeudi à l'élu LFI et s'est dit "navré de l'incompréhension" suscité par ses propos.

"Lorsque j'ai déclaré dans l'hémicycle : 'Qu'ils retournent en Afrique', j'ai évidemment fait référence au bateau et aux migrants que vous évoquiez. En aucun cas mes propos ne vous étaient destinés, je n'aurais jamais prononcé ni toléré une quelconque déclaration raciste ou insulte à votre égard", a-t-il poursuivi.

Le racisme nous rattrape toujours, même dans les lieux les plus prestigieux de la République.

Carlos Martens Bilongo

Un peu plus tôt dans la journée, le député de Gironde avait pourtant assuré : "Je ne présenterai pas des excuses pour quelque chose que je n'ai pas fait". Dans son mail envoyé à Carlos Martens Bilongo et diffusé par le Rassemblement national, il déplore par ailleurs une "manipulation politique" de son intervention et dit "regretter" si l'élu LFI a "pu en être blessé." Un mea culpa qui ne devrait pas satisfaire son homologue. Dans un communiqué publié un peu plus tôt, le député insoumis avait demandé "des excuses solennelles". 

Par ailleurs, revenant sur les propos du parlementaire RN, il commente : "Je ne pensais pas entendre un jour ces mots au sein de l'Assemblée nationale. Mais le racisme nous rattrape toujours, même dans les lieux les plus prestigieux de la République". Et d'ajouter : "Cet épisode nous rappelle ce qu'est l'extrême-droite en France : le mépris des institutions et la détestation de millions de nos compatriotes français (...) À tous ceux qui me lisent, j'appelle à faire bloc contre le poison raciste".

Lire aussi

"Cela aurait-il été plus acceptable" que les propos du RN soient adressés "aux réfugiés du bateau de SOS Méditerranée en situation critique ?", s'est encore interrogé Carlos Martens Bilongo, natif de Villiers-le-Bel et élu du Val-d'Oise, après les justifications avancées par le RN. Un rassemblement en soutien au député insoumis sera organisé par LFI aux abords du Palais Bourbon vendredi à 13h.


V. F

Tout
TF1 Info