Quand Laurent Wauquiez se teignait les cheveux en gris pour paraître plus expérimenté

Publié le 2 septembre 2017 à 12h42, mis à jour le 5 septembre 2017 à 12h23
Quand Laurent Wauquiez se teignait les cheveux en gris pour paraître plus expérimenté
Source : SIPA

POLITIQUE - Alors qu'il n'était encore qu'un débutant en politique, le favori pour la présidence des Républicains n'a pas hésité à se teindre les cheveux en gris pour apparaître plus expérimenté, apprend-on dans Le Monde.

A 42 ans, Laurent Wauquiez assume ses cheveux poivre et sel. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a même eu l'habitude, plus jeune, de se teindre les cheveux de cette couleur de son propre chef. C'est ce que révèle un portrait du Monde publié vendredi. Le journaliste révèle qu'au début de sa carrière politique, celui qui fait aujourd'hui figure de favori pour prendre la présidence du parti Les Républicains, se teignait les cheveux en gris pour apparaître plus expérimenté auprès des jeunes sarkozystes. "Avant d’arborer une chevelure grise naturelle, il se teint en poivre et sel pour apparaître plus expérimenté que certains jeunes loups sarkozystes", peut-on lire.

Les Républicains : une rentrée en ordre disperséSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Un peu plus haut, il est en effet écrit que Laurent Wauquiez a toujours pris soin d'appliquer tous les codes du marketing politique pour se faire une place dans la "cour sarkozyste". "Lors des meetings, il bouscule les élus pour se placer sur le premier rang des photos. Et se façonne une image plus populaire. Il s’adjoint les services d’un coach vocal, retrouve son accent de Haute-Loire (il est né à Lyon et a fait ses études à Paris, ndlr), élude les questions sur ses multiples diplômes, déambule avec une parka rouge qui le distingue", explique l'article. Puis, donc, il se teint les cheveux en gris.

Haï par certains dirigeants du parti

Si ces techniques ont fonctionné auprès des militants, desquels il est très apprécié, cela ne l'a pas aidé à se faire aimer des poids lourds du parti. Il suscite de nombreuses inimitiés, beaucoup lui reprochant notamment sa ligne politique trop droitière. Dans une interview au Parisien publiée ce samedi 2 septembre, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse estime d'ailleurs que "le risque" d'un éclatement des Républicains existe si Laurent Wauquiez est élu président du parti en décembre prochain.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info