Trois jours après la découverte à son domicile de 70 kg de cannabis et près d'un kilo de cocaïne, "principalement" à son domicile, Jamilah Habsaoui a été mise en examen et placée en détention provisoire mercredi pour des soupçons de trafic de drogue.
Ancienne membre du PS, cette préparatrice en pharmacie est devenue maire d'Avallon (Yonne) en 2021 après la démission de l'ancien édile de la ville.

Une élue incarcérée. Jamilah Habsaoui, maire de la petite ville d'Avallon, dans l'Yonne, a été mise en examen mercredi dans le cadre d'une enquête pour "trafic de stupéfiants" et placée en détention provisoire. Lancées en octobre 2023, les investigations ont permis de "mettre en cause deux frères" de l'édile "comme pouvant se livrer à l'achat et la revente de manière habituelle de produits stupéfiants à partir du domicile de leur sœur", a expliqué le procureur de la République à Auxerre, Hughes de Phily.

Des perquisitions, réalisées aux domiciles des mis en cause, ainsi que dans la pharmacie où travaille Jamilah Habsaoui et à la mairie d'Avallon, ont entraîné la saisie de "70 kg de résine de cannabis et 983 grammes de cocaïne, principalement" au domicile de la maire, ainsi que 7143 euros en espèces et deux lingots d'or.

Une femme de gauche "pas carriériste"

Native d'Avallon, commune de 6000 habitants située dans le parc naturel régional du Morvan, Jamilah Habsaoui, 46 ans, en a été élue maire en mars 2021. Préparatrice en pharmacie, l'édile était conseillère municipale depuis 2014, puis a été première adjointe. Aujourd'hui, elle est également conseillère régionale déléguée en charge de la ruralité pour la région Bourgogne-Franche-Comté.

Ancienne membre du Parti socialiste, elle a été élue sous l'étiquette Divers gauche en 2021. Elle a également soutenu Emmanuel Macron lorsqu'il était candidat à l'élection présidentielle de 2017. Son éloignement du parti présidentiel a été à l'origine d'une brouille avec l'ancien maire Jean-Yves Caullet, qui l'accusait de s'être rapprochée d'un proche de la présidente socialiste de la région Marie-Guite Dufay peu après son élection.

"Jean-Yves Caullet me reproche d’avoir répondu favorablement à une proposition de la majorité régionale pour figurer en bonne place sur la liste de Marie-Guite Dufay, conduite dans l’Yonne par le maire socialiste de Joigny, Nicolas Soret. Pour mémoire, je figurais déjà en 2015 sur la liste de Marie-Guite Dufay. Je reste donc fidèle à mes engagements", répondait-elle alors dans un communiqué.

Le fait de s’engager et de participer à la vie de sa ville était important pour moi
Jamilah Habsaoui, en mars 2021

"Il est aisé de regarder et de critiquer, mais le fait de s’engager et de participer à la vie de sa ville était important pour moi. Et c’est ce qui a marqué mon engagement politique et associatif", disait-elle en mars 2021 à L'Yonne républicaine à propos de son entrée en politique. Elle ajoutait ne pas être "carriériste" et ne pas avoir d'autres "ambition[s] politique[s]" si ce n'est celle de faire "qu’Avallon ait le bien-être d’une ville à la campagne"


J.F.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info