Dérapage raciste d'un député RN : tollé à l'Assemblée

Marine Le Pen et Jordan Bardella recadrent les députés RN après plusieurs dérapages

J.F
Publié le 8 novembre 2022 à 17h18
JT Perso

Source : TF1 Info

Après l'exclusion de Grégoire de Fournas de l'Assemblée nationale, Marine Le Pen et Jordan Bardella ont rappelé à l'ordre les députés RN, ce mardi.
"Je me permets de vous rappeler votre devoir de responsabilité, chaque mot que vous prononcez doit être pesé", leur a notamment rappelé la présidente de groupe.

Les chefs de file du Rassemblement national veulent éviter que la stratégie de dédiabolisation et de respectabilité du Rassemblement national ne soit mise à mal. C'est pourquoi ce mardi 8 novembre, lors de la réunion du groupe RN à l'Assemblée nationale, la patronne du groupe, Marine Le Pen, et le nouveau chef du parti, Jordan Bardella, ont rappelé à l'ordre leurs troupes. 

"Je me permets de vous rappeler votre devoir de responsabilité, chaque mot que vous prononcez doit être pesé. On n’est pas là pour se faire plaisir", a notamment déclaré la députée du Pas-de-Calais, selon des propos rapportés à TF1 et LCI. "Vous êtes des députés, des représentants de la nation française, vous devez adapter votre comportement, vos propos, à ce statut."

Bardella ne veut pas "passer la totalité des émissions à commenter des tweets"

"L’alternance ce n’est pas juste un slogan. La marche qui nous sépare du pouvoir, on peut la franchir comme la rater", a ajouté Jordan Bardella, assurant qu'il ne souhaitait pas "passer la totalité des émissions à commenter des tweets".

Lire aussi

Le député européen faisait notamment référence à un tweet de son collègue au Parlement européen et conseiller de Marine Le Pen Philippe Olivier, qualifiant Manuel Bompard (LFI) de "clochard". Ces dernières heures, un autre député RN avait partagé un photomontage de la députée écologiste Sandrine Rousseau faisant un salut nazi, avant de supprimer son tweet. Enfin, Jordan Bardella faisait allusion aux tweets jugés racistes exhumés du compte Twitter de Grégoire de Fournas, exclut temporairement de l'Assemblée nationale vendredi dernier, après avoir lancé "Qu'il retourne en Afrique !" lors d'une intervention de l'élu LFI Carlos Martens Bilongo, qui s'exprimait sur le "drame de l'immigration clandestine".


J.F

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info