La réforme des retraites présentée, oppositions et syndicats vent debout

Réforme des retraites : Macron "ouvert" à un départ à 64 ans, sous conditions

Marius Bocquet avec AFP
Publié le 27 octobre 2022 à 6h36
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Emmanuel Macron se dit ouvert à un report de l'âge légal du départ à la retraite à 64 ans en cas d'allongement de la durée de cotisation.
Le chef de l'État s'était engagé pendant la campagne présidentielle à décaler l'âge légal de départ de 4 mois par an, pour atteindre 65 ans "à horizon 2031".
Le président se dit finalement prêt à ne pas aller jusqu'à 65 ans si certains partenaires sociaux sont prêts à travailler un peu plus de trimestres.

Emmanuel Macron s'est dit mercredi "ouvert" à un report de l'âge légal du départ à la retraite à 64 ans, et non 65 ans comme il s'y était engagé lors de la campagne présidentielle, en cas d'allongement de la durée de cotisation.

"Si certains (partenaires sociaux, ndlr) sont prêts à s'engager et à dire : nous, on ne veut pas aller jusqu'à 65 ans, mais en contrepartie, si vous faites ce geste, on est prêts à travailler un peu plus de trimestres - parce qu'il y a d'autres façons de faire, c'est pas que l'âge légal, c'est travailler un peu plus de trimestres -, moi je suis ouvert", a déclaré le chef de l'État sur France 2.

La concertation est ouverte

Reprenant sa promesse de campagne, Emmanuel Macron a affirmé avoir reçu "le mandat de nos compatriotes" de "décaler l'âge légal de départ de 4 mois par an", aujourd'hui fixé à 62 ans et qui serait relevé "à partir de l'été 2023" pour atteindre 65 ans "à horizon 2031".

Une concertation sur la réforme des retraites a toutefois été ouverte par le gouvernement début octobre avec les syndicats et le patronat, et doit "finir pour la fin d'année", a-t-il rappelé. "Il y a une concertation, mais pas pour ne rien faire, donc si en plus dès 64 ans on allonge les trimestres, moi je suis tout à fait ouvert mais il faut aussi que tout le monde s'engage", a-t-il insisté.

Lire aussi

Actuellement il faut avoir cotisé 168 trimestres, soit 42 ans, pour toucher une retraite à taux plein (sans décote), cette durée devant passer progressivement à 43 ans d'ici 2035. "Le tout, c'est que notre modèle retombe sur ses pieds, si je puis dire, et que nous, actifs, on finance bien la retraite de nos retraités", a ajouté Emmanuel Macron.


Marius Bocquet avec AFP

Tout
TF1 Info