La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Réforme des retraites : "Il faudra travailler plus longtemps", avertit Edouard Philippe sur LCI

Maël Morin
Publié le 6 juin 2021 à 7h32, mis à jour le 6 juin 2021 à 7h48
JT Perso

Source : TF1 Info

POLITIQUE - L'ancien Premier ministre, Edouard Philippe, a défendu une nouvelle fois la nécessité de réformer le système des retraites samedi 5 juin sur LCI. Une position plus ferme que celle d'Emmanuel Macron.

L’ancien Premier ministre, Edouard Philippe, s’est montré plus affirmatif qu’Emmanuel Macron sur le dossier de la réforme des retraites. "On devra prendre des mesures qui seront peut-être impopulaires", a-t-il assuré au micro de LCI, samedi 5 juin, alors qu’il était en dédicace de son livre Impressions et lignes claires, coécrit avec Gilles Boyer, à Paris.

Cette réforme a été le grand chantier des trois ans qu'Edouard Philippe a passé en tant que Premier ministre. Mais l’étude du texte au Parlement avait été interrompue par la pandémie de Covid-19. Malgré tout, cette révision reste aujourd’hui nécessaire selon le maire du Havre : "Nous avons insisté pour qu’il y ait, à l’intérieur de cette réforme, des mesures qui permettent de garantir l’équilibre du système. Évidemment, cela veut dire qu’il faut travailler progressivement plus longtemps. Ce n’est pas forcément très agréable à entendre", a-t-il concédé. 

Une position dans la droite ligne de sa tendance juppéiste et libérale, comme le rappelle Matthieu Desmoulins, journaliste politique à LCI : "Il reconnaît lui-même dans les pages de son livre qu’il a une certaine forme d’inquiétude lorsqu’il voit les chiffres de la dette. 25 milliards chiffrés par le Conseil d’orientation des retraites, ça ne lui plait pas du tout. C’est pour cela qu’il a toujours plaidé pour accompagner cette réforme des retraites d’économies conséquentes avec une mesure d’âge, c’est-à-dire travailler plus longtemps", analyse-t-il.

Une réforme qui "reste une priorité" pour Bruno Le Maire

La refonte des retraites prévoyait, notamment, un système universel, par points ou l’introduction d’un âge pivot. Un sujet explosif qui avait engendré plusieurs mois de contestation en fin d’année 2019, mais qui reste malgré tout "sérieux", selon Edouard Philippe : "Oui, il faut penser à l’équilibre des retraites et oui on devra prendre des mesures qui seront peut-être impopulaires. Et il faudra les expliquer du mieux possible pour faire comprendre à chacun que c’est un enjeu collectif auquel il faut répondre", a-t-il martelé.

Une position pas très éloignée de celle du ministre de l'Economie. Dans le JDD, Bruno Le Maire explique ainsi ce dimanche que la réforme des retraites "reste une priorité".  "Le président de la République a été clair" quant au fait que la réforme ne pouvait être reprise telle quelle, a admis Bruno Le Maire.Mais cela n'"exclut pas de tenir compte de la situation individuelle de  chacun", a-t-il nuancé, ce principe ayant été présenté par le gouvernement comme la philosophie de base de la réforme.

Edouard Philippe : "Garantir l'équilibre des retraites est un objectif auquel on ne peut pas se soustraire"Source : TF1 Info
JT Perso

Que décidera Emmanuel Macron ?

Que décidera Emmanuel Macron ? Interrogé sur le sujet quelques jours plus tôt lors d’un déplacement dans le Lot, Emmanuel Macron s’est montré bien plus prudent : "Je vais être franc. La réforme était ambitieuse, extrêmement complexe, et du coup, elle était porteuse d'inquiétudes. Il faut le reconnaître", a-t-il déclaré. "Je ne pense pas que la réforme initialement envisagée puisse être reprise, en l'état", a-t-il conclu.

Lire aussi

Le chef de l'État a bien confirmé que la question du financement de retraites "sera posée à la nation", bien qu’il soit peu probable que cela advienne d’ici la fin de son quinquennat. Un objectif "auquel on ne peut pas se soustraire et qu’on doit regarder en face", a une nouvelle fois appuyé l’ancien Premier ministre, tout en assurant sa "confiance" au gouvernement pour "préserver notre système des retraites".


Maël Morin

Tout
TF1 Info