Retraites : la réforme peut être "améliorée" à l'Assemblée, assure le ministre du Travail

par TD
Publié le 19 janvier 2023 à 9h30, mis à jour le 19 janvier 2023 à 10h08

Source : Sujet TF1 Info

Fervent défenseur de la réforme des retraites, Olivier Dussopt maintient que le texte est nécessaire.
Sur LCI, il a toutefois expliqué que le gouvernement pouvait le faire évoluer en partie.
Le ministre du Travail compte sur le débat parlementaire et répète que des amendements qui peuvent "améliorer le texte" seront étudiés avec attention.

Alors qu'une vaste journée de mobilisation rassemble les opposants à la réforme des retraites, le ministre du Travail était ce jeudi l'invité d'Adrien Gindre dans la matinale de LCI. L'occasion pour Olivier Dussopt d'afficher son "respect du droit de grève", tout en condamnant les "blocages", faisant notamment référence aux salariés dont la mobilisation entraîne une réduction de la production électrique.

Un recul global du gouvernement n'est pas envisageable aux yeux du représentant de la majorité, qui défend l'utilité de la réforme. Les précédents textes relatifs aux retraites, ajoute-t-il, "n'ont jamais été remis en cause" après leur adoption. Cela s'explique à ses yeux par le fait que "les acteurs politiques, les organisations syndicales ou patronales [...] ont un point commun", à savoir leur "attachement au système par répartition". Dès lors, poursuit Olivier Dussopt, "en équilibrant le système, en le rendant plus juste, on permet de le sauver".

Vers des évolutions à l'Assemblée ?

Du côté du gouvernement, on sait qu'une série de points centraux de la réforme seront non négociables. L'âge légal de départ notamment, ou bien encore l'allongement de la durée de cotisation. Pour autant, le ministre réfute les accusations selon lesquelles la majorité resterait arc-boutée sur ses positions ou dans un refus du dialogue. "Nous sommes dans la phase de l'examen parlementaire", rappelle le ministre du Travail. "Les députés débattent et votent, il y aura des amendements et nous allons les regarder." Modifier le texte n'est donc à l'entendre pas exclu : "Si des amendements permettent d'améliorer le texte, pourquoi nous voudrions nous en priver ?"

Il ajoute que "sur un certain nombre de chantiers", des évolutions ont déjà été observées. Et prend exemple pour appuyer son propos sur "un compte personnel de prévention, lié à la pénibilité", qui a connu une série d'évolutions. "Beaucoup d'organisations syndicales nous ont demandé de modifier les règles de fonctionnement de ce compte et nous avons intégré des changements." Il cite par exemple "le fait de porter des charges lourdes, d'être exposé aux vibrations"... Olivier Dussopt se félicite que "malgré les désaccords", des "convergences sur certains points" soient parvenues à émerger.


TD

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info