La bataille des retraites

Retraites : le refus d'aborder les 64 ans compromet-il déjà la réunion entre Borne et les syndicats ?

par E.R. avec AFP
Publié le 29 mars 2023 à 12h00
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les syndicats sont invités à rencontrer la Première ministre en début de semaine prochaine.
Le patron de la CFDT a indiqué vouloir discuter de la réforme des retraites, et notamment du recul de l'âge de départ à 64 ans.
Une question qui ne sera pourtant pas au menu de la rencontre, à en croire Franck Riester et François Bayrou.

À peine l'invitation lancée, la réunion risque-t-elle déjà de capoter ? Si la Première ministre Élisabeth Borne a proposé mardi soir à l'intersyndicale de se retrouver à Matignon en début de semaine prochaine, l'objet de cet "entretien" n'a toujours pas été précisé, laissant entrevoir quelques dissensions. Pour Laurent Berger, secrétaire général de la CDFT, qui a annoncé que son syndicat participerait au rendez-vous, le sujet à aborder ne fait pourtant aucun doute : "Ce qui est sûr, c'est que nous, on ira discuter des retraites. Et du travail parce que ça va avec, mais (surtout) des retraites !"

Le responsable syndical compte notamment y évoquer le recul de l'âge de la retraite à 64 ans, entériné par le projet de loi adopté par le Parlement. "J’en parlerai. Et si on me dit 'vous ne pouvez pas en parler’, alors on partira. Mais on va parler des 64 ans, de ce qui se passe aujourd'hui" a-t-il martelé sur Franceinfo, estimant qu'il y "toujours une profonde contestation, un profond rejet, une colère qui monte, c'est de ça qu'il faut qu'on parle". 

"Les 64 ans sont dans le texte"

Le patron de la CFDT sera-t-il entendu ? Rien n'est moins sûr, à en croire Franck Riester et François Bayrou. "C'est le cœur de la réforme sur lequel, depuis le départ, il n'y a pas d'accord", a rappelé le ministre des Relations avec le Parlement à propos du report de l'âge de 62 à 64 ans ce mercredi sur Public Sénat. "Dans la vie, il y a des moments, il faut savoir reconnaître qu'il y a aussi des sujets (sur lesquels) on n'est pas d'accord", a-t-il ajouté, souhaitant que l'échange s'organise plutôt autour de "sujets sur lesquels on est d'accord". 

"Les 64 ans sont dans le texte", a abondé le président du MoDem sur France 2. "On ne peut pas changer de ligne à ce point."  Le Haut commissaire au plan considère cependant qu'"il y a matière à discuter" si "vous écoutez attentivement au fond ce qu'a dit Laurent Berger".

"On a encore besoin d'en discuter en intersyndicale"

La question du recul de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans pourrait donc ne pas être au menu de la rencontre prévue entre Élisabeth Borne et l'intersyndicale. Si Laurent Berger a annoncé que la CFDT se rendra à Matignon, d'autres syndicats se sont montrés plus nuancés. 

Lire aussi

"On a encore besoin d'en discuter en intersyndicale", a jugé la co-déléguée de Solidaires, Murielle Guilbert qui veut mettre "des conditions avant de s'asseoir à une table". Même chose pour la CFE-CGC qui estime que "ça nécessite une discussion entre nous au préalable". 


E.R. avec AFP

Tout
TF1 Info