La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Réforme des retraites : Olivier Dussopt espère un "consensus" avec les partenaires sociaux

A Lo.
Publié le 9 juin 2022 à 10h43
JT Perso

Source : TF1 Info

Le ministre du Travail était l'invité de l'Interview politique sur LCI.
L'occasion pour lui d'affirmer à nouveau la nécessité de cette réforme controversée.
Le ministre n'a cependant rien dit concernant le calendrier, assurant que les discussions étaient ouvertes.

C'est une des réformes phares d'Emmanuel Macron. Invité de l'Interview politique sur LCI, le ministre du Travail Olivier Dussopt a défendu les discussions avec les partenaires sociaux pour parvenir à un "consensus" sur la méthode comme sur le calendrier. Se plaçant dans les pas de la Première ministre Elisabeth Borne, Olivier Dussopt a défendu le fait qu'il n'y avait "pas de totem" concernant l'âge légal de départ à la retraite.

Un système "plus juste"

À l'image de la "nouvelle méthode" qu'Emmanuel Macron assure vouloir mettre en place pour ce nouveau quinquennat, le ministre du Travail a de nouveau mis en avant la nécessité de discussions avec "l'ensemble des partenaires sociaux". "Il y a beaucoup de travail sur cette réforme", a-t-il concédé, tout en défendant son importance. 

Olivier Dussopt justifie la réforme des retraites avec la nécessité d'avoir un système "plus juste", avec des pensions minimales à 1100 euros, avec "un système qui protège mieux ceux qui ont des carrières pénibles, ceux qui ont des carrières longues" et qui "protège mieux de la précarité des carrières hachées". Un argument différent de celui qui était d'abord mis en avant par le camp présidentiel, à savoir la nécessité d'une telle réforme pour pouvoir assurer le financement des retraites et son système par répartition.

Interrogé sur cette inversion, le ministre du Travail a déclaré : "Il n'y aurait pas de sens à améliorer un système sans garantir sa soutenabilité et sa durabilité et ça serait injuste d'équilibrer un système sans l'améliorer. Et donc il faut chercher les deux objectifs." 

Lire aussi

Le ministre a par ailleurs maintenu la volonté du Président de la République de mettre en place la réforme d'ici "l'été 2023". Encore faudra-t-il pour cela avoir une majorité lors des prochaines législatives. Ce à quoi Olivier Dussopt, lui-même candidat en Ardèche, a appelé à faire. "Il faut aller voter dimanche et il faut donner aussi une majorité au président."


A Lo.

Tout
TF1 Info