L'intersyndicale rêve d'une "France à l'arrêt" le 7 mars prochain pour lutter contre la réforme des retraites.
Les Français les soutiennent-ils ? Oui, à en croire les derniers sondages réalisés à ce sujet.
Après plusieurs journées de mobilisation, ils sont toujours majoritaires à soutenir les grèves et à être hostiles au projet de loi du gouvernement.

"Massif", "inédit", "inoubliable". Voilà ce que souhaite l'intersyndicale le 7 mars prochain pour sa journée de mobilisation générale contre le projet de réforme des retraites. Et à en croire les sondages publiés ces derniers jours, les Français soutiennent les syndicats et formulent le même vœu. Alors que plusieurs journées de grève ont déjà eu lieu ces derniers mois, les sondés continuent de soutenir le mouvement.

L'enquête la plus récente à ce sujet date de ce vendredi 3 mars. Selon un baromètre YouGouv pour le HuffPost, 51% des Français sont favorables à la journée du 7 mars visant à "mettre la France à l'arrêt" (40% y sont défavorables et 9% ne se prononcent pas). Toutefois, seuls 28% des sondés indiquent qu'ils comptent participer à la journée (58% non et 14% ne savent pas). Le soutien à la mobilisation s'érode pourtant un peu, puisque dans le baromètre du mois de février 56% étaient favorables à la mobilisation contre le projet de loi du gouvernement. 

Les Français soutiennent, mais ils sont résignés

En revanche, l'hostilité au projet augmente : 71% en mars, contre 61% en février. Les Français, même hostiles à la réforme, approuvent, dans une moindre mesure, le recours à la grève pour s'y opposer ; il y a vingt points d'écart entre les personnes hostiles au projet et celles qui soutiennent la mobilisation du 7 mars. Peut-être parce qu'ils sont sceptiques sur l'issue du mouvement : seuls 28% jugent probable que les manifestations fassent reculer le gouvernement dans sa volonté d'aller jusqu'au bout. 60% pensent au contraire que cela ne changera rien. 

Un sondage Odoxa pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale publié le 28 février révélait les mêmes tendances : 66% des sondés se disent hostiles à la réforme des retraites, et 61%, donc 5 points de moins, soutiennent la journée de mobilisation du 7 mars prochain. 54% sont pour des grèves reconductibles au-delà du 7 mars.

Malgré ce soutien continu, les sondages font apparaître un important scepticisme sur la réussite du mouvement. À l'instar de la dernière enquête Ifop pour le JDD, ce dimanche 5 mars, où seuls 32% des Français soutiennent la réforme du gouvernement, mais seuls 34% pensent que le mouvement social conduira au retrait du projet. 


J.F.

Tout
TF1 Info