Réforme des retraites : sur quoi les députés et sénateurs se sont mis d’accord

par T.G.
Publié le 15 mars 2023 à 20h06

Source : TF1 Info

Députés et sénateurs ont trouvé un accord mercredi sur une version commune du projet pour réformer les retraites.
Les Républicains se sont félicités d'avoir "impulsé" ce texte, qui "améliore" selon eux celui présenté par le gouvernement.

Dernière ligne droite pour la réforme des retraites. Députés et sénateurs sont parvenus à un accord mercredi en commission mixte paritaire (CMP) sur une version commune du projet. Une version dont des détails ont filtré ce mercredi soir.

Selon le député MoDem Philippe Vigier, présent a la commission, l'équilibre sera pour 2030 et non pour 2027. Le gain de la réforme, initialement de 16 milliards, sera finalement de 10 milliards d'euros. Autre point sur lequel les parlementaires ont trouvé un accord : les carrières longues. Tous ceux qui ont commencé avant 21 ans pourront partir après 43 ans de cotisation, mais certains devront cotiser 2 ou 3 trimestres de plus.

Dans un communiqué de presse, Les Républicains se félicitent aussi de l’introduction d’une borne d’âge jusqu’à 21 ans pour bénéficier du dispositif. "Aucun Français en carrière longue n’aura à cotiser plus de 43 ans. C’est une mesure de justice pour tous ceux qui ont commencé à travailler tôt, pour 300 M€ par an", saluent les députés. 

Autre accord trouvé selon LR, concernant les retraites des femmes, et notamment des mères de famille à travers l’attribution d’une surcote pour une carrière complète. Enfin, les députés LR saluent l'introduction d'une "clause de revoyure, qui permettra de dresser un bilan précis de la réforme en 2027."

L'accord, obtenu après plus de huit heures de débats, avec 10 voix contre 4, était attendu, la commission mixte (7 députés et 7 sénateurs) étant composée majoritairement de parlementaires favorables au recul de l’âge légal à 64 ans. Si le projet de loi devrait être voté jeudi matin par le Sénat, qui l’a déjà approuvé en première lecture, son adoption par l'Assemblée reste incertaine, notamment en raison de la position d'une partie des députés de droite. 


T.G.

Tout
TF1 Info