Les élections régionales et départementales 2021

Régionales 2021 : en PACA, le dilemme de la gauche face à la menace RN

J.F.
Publié le 20 juin 2021 à 23h48
JT Perso

Source : TF1 Info

FRONT RÉPUBLICAIN - En PACA, la liste d'union de la gauche doit-elle se retirer de la triangulaire prévue au second tour pour ne pas prendre le risque de voir élire Thierry Mariani (RN) le 27 juin prochain ? Son leader Jean-Laurent Félizia refuse, quand les dirigeants du PS et d'EELV l'enjoignent à le faire.

Certes, la tâche s'annonce moins rude que prévue pour le président sortant Renaud Muselier. Mais le risque d'une victoire du Rassemblement national en Provence-Alpes-Côte-d'Azur n'est toujours pas exclu, le Républicain étant au coude-à-coude avec Thierry Mariani à l'issue du premier tour. Cette menace s'éloignerait si la liste d'union de la gauche menée par Jean-Laurent Félizia se retirait, mais ce dimanche 20 juin, ce dernier refuse.

"La vérité, c'est que les rapports de voix prévisibles de M. Governatori [arrivé en quatrième position avec environ 5% des voix, ndlr] montrent que le président sortant devrait être en position de l’emporter sans avoir à chercher des alliances artificielles qui ajoutent parfois à la confusion", a déclaré l'écologiste dans la soirée. "Nous avons décidé, si les résultats définitifs confirment les tendances, de maintenir la voix de la gauche et de l’écologie au second tour de cette élection", a-t-il ajouté lors d'une allocution à son QG. Invité à s'expliquer sur LCI quelques minutes plus tard, il a confirmé que sa décision était définitive, sauf "si les scores devaient évoluer de manière encore plus gravissime".

Une décision que n'approuvent pas EELV et le Parti socialiste, alliés à la liste. "Pour ma part, je ne soutiens pas cette décision, il y a un risque en PACA" de victoire du RN, a déclaré sur BFMTV l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot. "Thierry Mariani a des réserves de voix donc le risque qu'il gagne la région est réel. Jean-Laurent Félizia doit se retirer pour ne pas que 5 millions d'habitants subissent les politiques racistes et anti-sociales d'un conseil régional RN", a de son côté tweeté le maire de Grenoble Eric Piolle.

 "J’appelle solennellement au retrait de la liste conduite par Jean-Laurent Félizia. Aucun risque ne peut être pris face à l’extrême droite", a également tweeté le Premier secrétaire du PS Olivier Faure. Un peu plut tôt sur LCI, il avait expliqué : "S’il y a le moindre risque que Mariani l’emporte sur Muselier, nous adopterons la même position qu’en 2015, à savoir le retrait. Si je suis prudent à ce stade, c'est parce qu’il y a une autre liste qui a fait plus de 5%, celle de M. Governatori, et qu’il a déjà annoncé qu’il voulait opérer une fusion avec monsieur Muselier. Auquel cas, la question du retrait ne se poserait pas, mais pour l’instant, nous n’en savons pas plus."

Lire aussi

Les tractations entre Governatori et Muselier surveillées de près

En effet, Jean-Marc Governatori n'a pas encore fait part de sa position pour le second tour. À La Provence ce dimanche, il indique qu'il parlera dans les prochaines heures à Renaud Muselier pour essayer de trouver un accord, mais que ce dernier ne se fera pas à n'importe quel prix. Il souhaite notamment que le président sortant opère "un verdissement du programme et qu'il entende nos dix projets"

De nombreuses discussions et tractations devraient avoir lieu ces prochaines heures, avant un dépôt des listes au plus tard mardi à 18 heures.


J.F.

Tout
TF1 Info