Macron II : les premiers jours du gouvernement Borne

"Ça m'a vraiment touchée" : Édith Cresson réagit à l'hommage que lui a rendu Elisabeth Borne

F.R
Publié le 16 mai 2022 à 21h32, mis à jour le 17 mai 2022 à 12h48
JT Perso

Source : TF1 Info

Elisabeth Borne a été désignée Première ministre ce lundi 16 mai, succédant à Jean Castex, qui a passé deux ans à Matignon.
Lors de la passation de pouvoir, l'ex-ministre du Travail a rendu hommage à Édith Cresson.
Sur LCI, l'ancienne cheffe du gouvernement s'est dite "très touchée".

"J'étais très touchée que, dans un discours relativement court, elle trouve le moyen de parler de moi". Interviewée sur LCI ce lundi 16 mai, Édith Cresson a réagi à l'hommage que lui a rendu Elisabeth Borne, lors de la passation de pouvoir avec Jean Castex. "Je suis évidemment très émue ce soir et je ne peux pas m'empêcher d'avoir une pensée pour la première femme qui a occupé ces fonctions, Édith Cresson", avait confié la nouvelle Première ministre, dédiant sa nomination "aux petites filles en leur disant 'allez au bout de vos rêves' et rien ne doit freiner le combat pour la place des femmes dans notre société".

"Ça m'a vraiment touchée et fait plaisir", a déclaré Edith Cresson, jusque-là l'unique femme a ne jamais avoir été nommée à Matignon. "Je l'apprécie beaucoup, c'est quelqu'un de remarquable qui est extrêmement travailleuse, sérieuse, courageuse et opiniâtre. Elle a une très grande expérience à la fois du secteur public et du secteur privé. Elle a toutes les qualités qu'il faut pour être Premier ministre", a estimé l'ex-cheffe de gouvernement à propos d'Elisabeth Borne, confiant toutefois son étonnement qu'on "ne parle que d'une chose, que ça soit une femme".

La classe politique française est extrêmement misogyne

Edith Cresson

"On parle très peu de ce qu'elle a fait avant. Elle a quand même été préfète, dans le secteur public, privé. Elle a une expérience des entreprises et du champ politique", a-t-elle rappelé, fustigeant une "classe politique française" "extrêmement misogyne".  

Pour Edith Cresson, "il n'y a qu'en France qu'on voit ça". "Ni Angela Merkel, ni Madame Thatcher, ni au Portugal où il y a eu longtemps une femme Premier ministre, on ne s'étonne que ça soit une femme [...] c'est stupéfiant cette situation", a-t-elle souligné. Et de conclure : "C'est une bonne chose que Mme Borne soit là, pas parce que c'est une femme, mais parce qu'elle a des grandes qualités et une très grande expérience et je pense que c'est un très bon choix".


F.R

Tout
TF1 Info