Le gouvernement Borne II

Remaniement : la parité respectée au sein du nouveau gouvernement, beaucoup de femmes secrétaires d’État

Aurélie Loek
Publié le 4 juillet 2022 à 17h25
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne a été nommé.
Composé de 21 hommes et de 20 femmes, il semble à première vue respecter la parité.
Pour autant, les femmes sont surreprésentées aux secrétariats d'État tandis que les ministères sont principalement dirigés par des hommes.

Loin du précédent gouvernement resserré et de ses 26 ministres, le gouvernement Borne II a nommé 41 personnes à différents postes. 

Composé de 21 hommes et de 20 femmes et dirigé par une cheffe du gouvernement, il semble à première vue respecter la parité. Pour autant, les postes de secrétaires d'État, à moindre responsabilité par rapport à des ministères, sont majoritairement occupés par des femmes. On fait le point.

Un seul ministère régalien dirigé par une femme

En effet, sur les 41 personnes qui composent ce nouveau gouvernement, dix sont des secrétaires d'État. Or, neuf postes sur dix sont occupés par des femmes. Hervé Berville est le seul homme du gouvernement à avoir reçu un secrétaire d'État qui est celui de la Mer. Il était dirigé précédemment par une femme, Justine Bénin, qui a dû quitter son poste suite à sa défaite aux législatives.

La parité n'est pas non plus respectée lorsqu'on regarde de près les nominations des ministres délégués où les hommes sont largement représentés. Sur les quinze en poste, six sont des femmes. Isabelle Rome reste chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, Olivia Grégoire retourne au ministère de l'Économie en devenant chargée des PME, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, Caroline Cayeux est chargée des Collectivités territoriales, Carole Grandjean est chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels et Agnès Firmin Le Bodo est chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé.

Enfin, du côté des ministres, sur seize ministères, c'est moins d'un tiers qui sont dirigés par des femmes. Par ailleurs, seul un ministère régalien est occupé par une femme. Il s'agit de celui des Affaires étrangères, qui garde à sa tête Catherine Colonna. Par ailleurs, au poste de Brigitte Bourguignon, précédente ministre de la Santé, et d'Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique, ce sont deux hommes qui les ont remplacées.

Lire aussi

L'égalité entre les hommes et les femmes en termes de poste est donc loin d'être respecté dans ce gouvernement Borne II alors même que la majorité présidentielle se targue d'avoir fait progresser cette question en annonçant des symboles forts pour ce nouveau quinquennat. En effet, pour la première fois, une Première ministre, Élisabeth Borne, mais aussi une présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et une présidente de groupe, Aurore Bergé, ont été nommées.


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info