Le gouvernement Borne II

Remaniement : qui est Jean-Christophe Combe, successeur au ministère des Solidarités de Damien Abad ?

A Lo.
Publié le 4 juillet 2022 à 15h11
JT Perso

Source : TF1 Info

Le gouvernement Borne II a été annoncé.
Jean-Christophe Combe, issu de la société civile, a été choisi pour remplacer Damien Abad, sous le coup d'une enquête pour tentative de viol.
Le nouveau ministre des Solidarités était directeur général de la Croix-Rouge.

Nomination surprise au ministère des Solidarités. Si Damien Abad était en partance, son successeur n'était pas encore connu. C'est finalement Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge qui prend la suite du ministre déchu, sous le coup d'une enquête pour tentative de viol et qui dit s'être mis en retrait pour "ne pas entacher l'action du gouvernement" et "poursuivre sa défense".

Je mesure d'ampleur de la tâche

Jean-Christophe Combe

"Je mesure d'ampleur de la tâche", a glissé Jean-Christophe Combe lors de la passation de pouvoirs lundi à la mi-journée. "On est ici au ministère des vulnérabilités, je crois pour ma part que ces vulnérabilités sont une chance pour notre société". "Rien ne pourra se faire sans s'appuyer sur les personnes concernées", a-t-il affirmé comme une promesse d'écoute et de dialogue avec tous les acteurs du secteur.

Avec Pap Ndiaye à l'Éducation et François Braun, à la Santé, Jean-Christophe Combe est l'une des trois personnalités issues de la société civile à entrer dans le gouvernement. Pour autant, ce n'est pas un novice en politique. Il a côtoyé de près plusieurs élus estampillés au centre et à droite, tout au long de son parcours professionnel. 

Âgé de 41 ans, Jean-Christophe Combe était directeur général de la Croix-Rouge française depuis 2016 après avoir occupé plusieurs postes stratégiques au sein de la grande association, mastodonte de l'humanitaire qui compte plus de 62.000 bénévoles et 17.000 salariés. Il y était entré en 2011 comme directeur de cabinet de son président Jean-François Mattei, ex-ministre de la Santé sous Jacques Chirac, après un parcours de collaborateur politique.

D'abord conseiller technique au Sénat

Titulaire d'une licence d'Histoire à Paris-IV-Sorbonne, ce natif de Sainte-Ménehould, dans la Marne a commencé sa carrière professionnelle en 2003 comme conseiller technique au nouveau groupe Union centriste au Sénat, un travail qu'il mène en parallèle avec des études à Sciences-Po Paris. À l'Assemblée nationale, il s'occupe des questions de finances, d'affaires étrangères, de défense et d'Union européenne.  

Diplômé, il part travailler pendant un an en 2006 au cabinet d'audit et de conseil Deloitte avant de revenir vers la politique, d'abord comme directeur du cabinet de Bruno Bourg-Broc, maire UMP de Châlons-en-Champagne de 2007 à 2009, puis du cabinet d'Emmanuel Lamy, maire UMP de Saint-Germain-en-Laye de 2009 à 2011.

Lire aussi

Le quadragénaire se dit intéressé par l'Histoire, la politique et l'équitation. Il a publié, en 2021, un essai "L'humanité ne se négocie pas" préfacé par le prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus. Écrit à l'aune de son expérience de la gestion de la crise du Covid, Jean-Christophe Combe plaide pour "une société du lien social", "une société de proximité", "une société du soin", "une société préparée", "une société de l’humain". Il sera chargé de mettre en action un ministère dont la feuille de route a été perturbée par l'actualité médiatique et judiciaire qui a entouré son prédécesseur, Damien Abad.


A Lo.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info