Le gouvernement Borne II

Remaniement : qui est Sonia Backès, nouvelle secrétaire d'État chargée de la Citoyenneté ?

Aurélie Loek
Publié le 4 juillet 2022 à 12h36
JT Perso

Source : TF1 Info

Le nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne a été annoncé.
Parmi les nouveaux entrants, la présidente de la Province sud de Nouvelle-Calédonie, Sonia Backès.
Elle devient secrétaire d'État chargé de la Citoyenneté auprès du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer.

C'est une nouvelle figure du deuxième gouvernement Borne. Sonia Backès a été nommée secrétaire d'État chargée de la Citoyenneté auprès du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer. Cette figure de la droite anti-indépendance de Nouvelle-Calédonie est présidente de la province sud de cette collectivité française. 

Une figure de la droite opposée à l'indépendance

Cette femme de 46 ans est loin d'être une novice en politique. Engagée dès ses 18 ans, elle adhère au Rassemblement pour la Calédonie dans la République, le principal parti de la droite anti-indépendantiste qui domine alors la vie politique locale. Également syndicaliste, elle passe à la tête de l'Union territoriale de la CFE-CGC, la troisième force syndicale de Nouvelle-Calédonie à partir de 2006. Elle quitte la présidence pour entrer en politique deux ans plus tard.

Collaboratrice notamment du député Pierre Frogier, Sonia Backès est à plusieurs reprises membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Engagée à droite, elle devient en 2017 présidente des Républicains calédoniens. Elle s'impose peu à peu comme la figure de proue du "non" à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie. En 2019, elle est élue présidente de la province Sud de cette collectivité française, mandat local qu'elle conservera même en tant que secrétaire d'État, comme elle l'a indiqué sur sa page Facebook en réaction à sa nomination, "parce que c’est à ces fonctions que les calédoniens m’ont fait confiance il y a 3 ans".

Fin 2021, Sonia Backès décide de soutenir Emmanuel Macron, dont le premier quinquennat fut marqué par les trois référendums d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie. Elle estime alors qu'il est "le seul à posséder une réelle connaissance du dossier calédonien". Dans un entretien au Figaro, elle indiquait ainsi que "si la Nouvelle-Calédonie est restée française, c'est grâce à l'engagement d'Emmanuel Macron et de Sébastien Lecornu".

Lire aussi

Dans une déclaration à sa nomination, elle a d'ailleurs remercié le ministre des Armées, issu de la droite, qui était chargé précédemment des Outre-mer. "Je tiens à un remerciement particulier à Sébastien Lecornu qui m’a fait confiance à tous les moments : pour l’usine du Sud, pour le référendum, et aujourd’hui en m’accompagnant dans ces nouvelles fonctions. Je sais que là où il est, au Ministère des Armées, il garde un œil tout particulier sur nous", a-t-elle souligné.

En devant secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Sonia Backès travaillera auprès de Gérald Darmanin, qu'elle qualifie d'"ami". Dans sa réaction à sa nomination, elle a par ailleurs déclaré : "La confiance que me font le Président, la Première Ministre et le Ministre de l’Intérieur pour occuper ces fonctions m’honore". 


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info