La composition du nouveau gouvernement Borne attendue ce jeudi

par Theodore AZOUZE avec AFP
Publié le 19 juillet 2023 à 21h56, mis à jour le 20 juillet 2023 à 6h12

Source : TF1 Info

Suspense prolongé pour la nouvelle composition du gouvernement d'Elisabeth Borne.
L'annonce, un temps espérée mercredi soir, est finalement attendue pour ce jeudi.
En début de semaine, Emmanuel Macron avait conforté la Première ministre en poste, l'invitant à procéder à quelques "ajustements" au sein de son équipe.

Le suspense perdurera une fois de plus : le remaniement du gouvernement d'Elisabeth Borne est désormais attendu pour jeudi, le temps que le couple exécutif procède aux derniers "ajustements".  Un temps espérée mercredi soir, l'annonce du nouveau casting aura finalement lieu jeudi, selon des sources du camp présidentiel. Tandis qu'à l'Élysée, rien ne filtre.

Le chef de l'État était attendu mercredi dans la soirée chez le ministre des Relations avec le Parlement, Franck Riester, qui reçoit les parlementaires de la majorité pour le traditionnel apéritif de fin de session. Un rendez-vous "curieux" pour une partie des invités à l'avenir encore en suspens.

Ndiaye, Braun et Schiappa sur la sellette

Sans constituer un remaniement d'envergure, plusieurs ministres pourraient perdre leur poste, comme Pap Ndiaye au ministère de l'Éducation nationale. Gabriel Attal, actuel ministre de l'Action et des Comptes publics, pourrait lui ravir la place. Les ministres François Braun (Santé), Jean-Christophe Combe (Solidarités) ou encore Marlène Schiappa (Économie sociale et solidaire), embourbée dans l'affaire du fonds Marianne, pourraient aussi partir.

Certains députés pourraient par ailleurs intégrer l'équipe gouvernementale. C'est le cas de la cheffe du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, Aurore Bergé, de la députée des Hauts-de-Seine Prisca Thévenot ou de celle des Hauts-de-Seine Astrid Panosyan-Bouvet. Le député Horizons et ancien maire de Fontainebleau Frédéric Valletoux aurait aussi été un temps envisagé pour intégrer le ministère de la Santé. Le nom du président des Jeunes avec Macron, Ambroise Méjean, est aussi cité parmi les pistes explorées.


Theodore AZOUZE avec AFP

Tout
TF1 Info