Nommé à la Santé, Aurélien Rousseau menacé par un risque de conflit d'intérêts ? La HATVP tranchera, estime Olivier Véran

par J.F.
Publié le 21 juillet 2023 à 11h58

Source : JT 20h Semaine

La femme du nouveau ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, est la numéro deux de la Caisse nationale d'assurance maladie.
De quoi empêcher le nouveau ministre d'exercer pleinement ses fonctions ?
"Nous avons une autorité pour la transparence de la vie publique, indépendante, qui devra statuer", a répondu le porte-parole du gouvernement Olivier Véran ce vendredi.

Le nouveau ministre de la Santé Aurélien Rousseau pourra-t-il exercer pleinement ses fonctions ? Après sa nomination jeudi, de nombreux observateurs ont fait remarquer que l'ancien directeur de cabinet d'Elisabeth Borne et directeur de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France était marié à Marguerite Cazeneuve, spécialiste des retraites et ancienne conseillère santé à Matignon puis à l'Élysée mais surtout actuelle numéro deux de la Caisse nationale d'assurance maladie. 

De quoi craindre un risque de conflit d'intérêts ? Interrogé à ce sujet sur France 2 ce vendredi matin, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran s'est montré serein. "La seule question porte sur le maintien des fonctions et nous avons une autorité pour la transparence de la vie publique, indépendante, qui devra statuer", a-t-il déclaré en faisant référence à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). "Marguerite Cazeneuve travaille au service du public, donc il faudra regarder, dans cette situation, les décisions qu'il y a lieu de prendre", a-t-il ajouté.

Avant l'entrée de nouveaux ministres au gouvernement, leurs profils et situations patrimoniale et fiscale sont passées au crible par plusieurs instances, dont la HATVP. Son éclairage peut induire, par exemple, un changement du portefeuille ministériel envisagé, en cas de lien d'intérêt problématique. Si une personne entrée au gouvernement est potentiellement en conflit d'intérêts sur un dossier, certaines de ses attributions peuvent être déléguées à un autre ministre ou à la cheffe du gouvernement. Une situation fréquente, en raison d'un ancien poste ou de l'emploi du conjoint notamment : 16 membres de l'ancien gouvernement étaient concernés.


J.F.

Tout
TF1 Info