Élection présidentielle 2022

VIDÉO - Revoyez le 1er Grand débat LR sur LCI et consultez nos vérifications

La rédaction de LCI
Publié le 8 novembre 2021 à 17h20
JT Perso

Source : TF1 Info

ÉVÉNEMENT - Les cinq candidats au congrès LR pour l'investiture de la droite à l'élection présidentielle ont confronté leurs programmes ce lundi 8 novembre sur LCI pour leur premier débat. Nous avons vérifié plusieurs affirmations tenues lors de cette émission animée par Ruth Elkrief et David Pujadas.

LES SUJETS QUI FÂCHENT

REPLAY


Quelle serait leur première décision à leur entrée à l’Elysée ? Les réponses de Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Eric Ciotti et Philippe Juvin…

PORT DU VOILE


Les candidats sont-ils pour l'interdiction du port du voile aux mineures et pour les accompagnatrices lors des sorties scolaires. Oui, pour Eric Ciotti. Valérie Pécresse ne s'est pas prononcée contre le port du voile pour les mineures, mais pour "le port du voile forcé". Philippe Juvin estime "difficile en démocratie d'imposer un code vestimentaire". 

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - DES PEINES OBLIGATOIRES POSSIBLES ? 


Comme déjà énoncé par le passé, Xavier Bertrand propose de mettre en place des "peines minimums obligatoires" en cas d'agression commise envers "des policiers nationaux, municipaux, des gendarmes, des pompiers ou des maires". Une mesure qui est problématique puisque la loi ne peut pas prévoir de peine automatique. En revanche, elle peut prévoir des peines planchers dans certains cas seulement, comme le décrit ici le collectif des Surligneurs, un collectif non partisan d'universitaires en droit.


Le juge doit en effet conserver une certaine marge de manœuvre pour assurer le respect du principe constitutionnel de l'individualisation des peines.

SÉCURITÉ ET JUSTICE


S'il était élu, Michel Barnier créerait un ministère de l'Intérieur et de la sécurité publique, 20.000 places de prison, et 250 postes de juges et greffiers chaque année pendant cinq ans. 

Eric Ciotti propose des peines plancher dès le premier délit contre un représentant de l'autorité publique. "Il faut mettre un terme à l'impunité", estime-t-il. Il veut atteindre le nombre de 100.000 places de prison.

Valérie Pécresse veut travailler sur les délais judiciaires et instaurer la comparution immédiate pour les flagrants délits. Elle propose de construire des centres fermés pour majeurs, qui permettraient en plus de désengorger les prisons.

Philippe Juvin veut que chaque ville de plus de 10.000 habitants ait une police municipale armée et un réseau de vidéosurveillance ; construire des places de prison en préfabriqués ; ou encore abolir les incarcérations provisoires pour les délits sans atteinte aux personnes.

Xavier Bertrand souhaite que le procureur puisse prononcer des peines pour des délits passibles d'une peine inférieure à cinq ans.

IMMIGRATION


Quelle politique migratoire les candidats mettraient-ils en place s'ils étaient élus ? Michel Barnier propose un moratoire pour mettre à plat la politique migratoire, stopper les rassemblements familiaux et diminuer de moitié l'immigration de travail. 

Valérie Pécresse veut une "loi institutionnelle avec des quotas pour choisir les étrangers qu’on accueille". "On votera chaque année au Parlement, pays par pays, type d'immigration par type d'immigration, un nombre de visas annuels. Et si on est en rapport de force avec un pays on peut dire 0 visa étudiant, 0 regroupement familial".  Elle propose également de justifier de cinq ans de résidence régulière pour toucher les allocations et les aides au logement. Elle prône aussi la justification de preuves d'assimilation et de respect de la République pour les naturalisation d'enfants nés en France de parents étrangers.

Eric Ciotti veut supprimer le droit du sol, ne veut plus verser d'allocations à des personnes qui ne paient pas de cotisations. Il propose un "permis à point" d'immigration vérifiant notamment le niveau de langue des candidats.

Philippe Juvin veut taxer l'argent qu'un immigré envoie à sa famille dans son pays d'origine si ce dernier ne veut pas reprendre ses déboutés du droit d'asile. Il se prononce pour la suspension de Schengen, et un "Schengen 2 avec des pays qui se seront mis d'accord sur une même politique migratoire".

Xavier Bertrand a proposé une circulaire pour que toute personne rentrée clandestinement en France ne puisse pas être régularisée. Il organisera également un référendum pour une politique de quotas migratoires. Il veut baisser l’immigration au travail et diviser par trois l’immigration familiale.

GRAND REMPLACEMENT


Si Eric Ciotti reprend à son compte la thèse du "grand remplacement", Michel Barnier la rejette. "Je n’aime pas cette expression car elle est utilisée par une personne qui n’a pas la même histoire que nous, confond Pétain avec de Gaulle", déclare-t-il en visant Eric Zemmour. "Notre société a tellement de risques d’affrontements qu’il ne faut pas en rajouter." Valérie Pécresse avoue qu'elle "déteste cette expression car elle donne le sentiment que tout est foutu", or "[sa] vision de la politique est volontariste". Xavier Bertrand refuse de se prononce sur l'expression en elle-même, mais estime que cela "ne se produira pas car on va mettre fin au laxisme migratoire de Macron et Hollande". Philippe Juvin estime, comme la présidente de la région Ile-de-France, qu'"utiliser cette expression c'est estimer que c'est foutu". 

NUCLÉAIRE ET ÉOLIENNES


Dès son élection, Xavier Bertrand veut construire 10 nouveaux EPR et il reviendrait sur la règle qui veut ramener la part du nucléaire à 50% d'ici 2035. Il prône "moins d’énergies renouvelables et plus de nucléaire", et critique les éoliennes qui détruisent les paysages. Valérie Pécresse est elle pour la construction de 6 EPR, mais se prononce pour l'installation de nouvelles éoliennes, sauf dans les zones de pêche ou là où elles pourraient détruire les paysages. Mais elle veut poursuivre le développement des énergies renouvelables, notamment "le solaire, la méthanisation des déchets des agriculteurs". Philippe Juvin veut atteindre 50% d'énergies renouvelables en 2050 et le développement de l'éolien en mer. Mais il propose un moratoire sur l'éolien terrestre. Michel Barnier veut construire 6 ou 8 EPR et ne pas fermer des centrales qui pourraient fonctionner. 

POUVOIR D'ACHAT


"Je suis le seul à avoir cette vision qui s’attaque à cette surfiscalité", déclare Eric Ciotti, qui propose la suppression de l’impôt sur les successions en-dessous de 5 millions d’euros de patrimoine et un impôt sur le revenu remplacé par une "flat tax" au taux de 15%. Xavier Bertrand propose que l'Etat verse une prime aux salariés au smic et touchant moins de 2000 euros, si bien que tous toucheraient au moins 1500 euros nets mensuels. Valérie Pécresse veut qu'au cours de son quinquennat, "tous les Français aient un revenu qui augmente de 10%", notamment en supprimant des charges salariales. Pour créer de l'emploi, Philippe Juvin veut baisser de 35 milliards d'euros les impôts de production visant des entreprises situées en dehors des grandes métropoles. Michel Barnier propose lui aussi de diminuer les impôts de production, de diminuer les charges patronales, et les charges sur le premier emploi des jeunes pendant trois ans.


Valérie Pécresse ajoute qu'elle verserait une allocation familiale dès le premier enfant, qu'elle augmenterait la sommes allouée dès le deuxième enfants, et qu'elle défiscaliserait les pensions alimentaires des femmes séparées.

DÉPENSES PUBLIQUES


Comment réduire les dépenses publiques ? Michel Barnier s'engage à inverser la courbe de la dette par rapport à celle du PIB, notamment en faisant des économies en réformant les retraites et le fonctionnement de l’Etat. Valérie Pécresse propose de supprimer 200.000 fonctionnaires, et avec cette économie de faire des réformes prioritaires. Eric Ciotti veut économiser 100 milliards d'euros, notamment via la suppression de 250.000 fonctionnaires, la retraite à 65 ans, ou la suppression de strates de communautés locales. Philippe Juvin ne veut pas baisser le nombre de fonctionnaires, mais déplacer 200.000 postes vers les administrations où il y a le plus de besoins. Xavier Bertrand met lui l'accent sur une réforme du travail.

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - LA PRIMAUTÉ NATIONALE, POSSIBLE ? 


Pour introduire le débat, Éric Ciotti s'est engagé à signer "un décret de convocation par référendum" afin de faire en sorte que la France retrouve "sa souveraineté juridique" vis-à-vis des traités européens. 


Seulement, remettre en cause la primauté du droit européen dans certains domaines, comme l'immigration, déclencherait des procédures d'infraction contre la France, notamment par des recours en manquement prévus aux articles 258 à 260 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. L'Hexagone serait dès lors condamné à payer de lourdes amendes. 

QUI EST XAVIER BERTRAND ? VOICI SON PORTRAIT

QUI EST VALÉRIE PÉCRESSE ? VOICI SON PORTRAIT

QUI EST MICHEL BARNIER ? VOICI SON PORTRAIT

QUI EST PHILIPPE JUVIN ? VOICI SON PORTRAIT

QUI EST ÉRIC CIOTTI ? VOICI SON PORTRAIT

Politique
Présidentielle 2022 : Eric Ciotti, le pari de la droite dure

Présidentielle 2022 : Eric Ciotti, le pari de la droite dure

VÉRIFICATEURS


Elle le fera en direct ce soir, mais l'équipe des Vérificateurs a déjà repéré en amont du débat quelques éléments faux ou trompeurs dans les discours des candidats.

MILITANTS LR : QU'ATTENDENT-ILS DU DÉBAT ?

PRÉSENTATION DES CANDIDATS


Bertrand, Pécresse, Barnier, Ciotti, Juvin... Notre journaliste politique Paul Larrouturou vous fait une présentation rapide des cinq candidats qui participent au débat.

ENJEUX


Quels sont les enjeux de ce débat entre les cinq candidats à l'investiture LR pour la présidentielle 2022 ? Notre journaliste Paul Larrouturou vous explique.

LES VERIFICATEURS


La cellule des Vérificateurs du groupe TF1 est mobilisée ce lundi pour vérifier en direct les déclarations des candidats à l'investiture LR à la présidentielle. A l'occasion de ce premier débat un dispositif de fact-checking accompagne l'émission qui débute à 20H40 sur LCI (canal 26) afin de tirer au clair les différentes propositions et affirmations qui seront faites en plateau. 

Tout au long de l'émission, retrouvez ici nos vérifications. 

QUI CANDIDATE AU CONGRÈS, ET DONC QUI PARTICIPE AU DÉBAT ?

COMMENT S'EST PRÉPARÉ XAVIER BERTRAND ?

BONSOIR


Bienvenue dans ce live dédié au premier débat entre les cinq candidats au congrès LR. Vous pourrez suivre ici les principales déclarations des candidats, et lire toutes les vérifications de leurs propos réalisées par notre équipe des Vérificateurs.

Quatre débats attendent Michel Barnier, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Philippe Juvin et Eric Ciotti. Le premier a lieu ce lundi soir sur LCI. Les cinq candidats défendront leurs programmes, leurs visions de la France et de l'exercice du pouvoir pour convaincre les militants LR de voter pour eux lors du congrès qui désignera leur candidat à la présidentielle, prévu début décembre. L'enjeu est également de faire émerger la droite dans le débat public et de faire connaître à l'ensemble des Français celui ou celle qui représentera la droite à la présidentielle au printemps prochain.

Les cinq candidats discuteront économie, pouvoir d'achat, écologie ou encore immigration. Resteront-ils cordiaux entre eux ou en profiteront-ils pour égratigner leurs adversaires ? Réussiront-ils à se démarquer dans leurs propositions ? Réponses à 20h40.

Tout au long du débat, notre équipe de Vérificateurs passera aux cribles leurs affirmations et les vérifiera pour les infirmer, les confirmer, les nuancer.


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info