Au soir du premier tour de l'élection présidentielle, notre sondage Ifop-Fiducial pour TF1 et LCI donne 51% d'intentions de vote à Emmanuel Macron face à Marine Le Pen (49%) au second tour, le 24 avril.
Le report de voix, à date, montre que l'électorat se répartit clairement entre les deux candidats.

Le premier tour est passé : dix candidats quittent la scène, deux finalistes se lancent dans une bataille finale qui s'annonce serrée. Selon notre sondage Ifop-Fiducial publié au soir du 10 avril, Emmanuel Macron et Marine Le Pen arriveraient au coude-à-coude au second tour, le 24 avril. 

À date, selon cette enquête, Emmanuel Macron recueillerait 51% des intentions de vote, contre 49% pour Marine Le Pen. Un scénario laissant si peu d'écart entre le président sortant et la candidate du RN qu'il pose plus que jamais la question des reports de vote, mais aussi des intentions de s'abstenir dans deux semaines. 

Les électeurs de Pécresse et Mélenchon très partagés

Selon notre sondage, les électorats des perdants du premier tour apparaissent, pour certains, très partagés sur le choix à faire pour le second tour. Le report de voix le plus frappant est celui des électeurs de Valérie Pécresse, grande perdante du premier tour avec seulement 4,76% des suffrages : ils sont répartis à égalité (35%) entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le troisième tiers (30%) envisageant de voter blanc ou de s'abstenir, alors même que la candidate LR a indiqué qu'elle voterait pour le président sortant.

Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon apparaissent également très divisés. Si le candidat LFI les a appelés à ne donner aucune voix à Marine Le Pen, 23% d'entre eux envisagent bien de se tourner vers la candidate du RN, contre 33% au profit d'Emmanuel Macron. L'abstention serait particulièrement élevée au sein de cet électorat, avec 44% des sondés qui envisagent un vote blanc ou une abstention. 

Le choix est plus net chez les électeurs de Yannick Jadot (56% pour Macron, 6% pour Le Pen, 38% de vote blanc ou d'abstention), et encore plus chez ceux d'Eric Zemmour qui, conformément à l'appel du candidat, voteront pour Marine Le Pen à 76%, seuls 20% envisageant de voter blanc ou de s'abstenir. 

À noter, le contraste saisissant selon les classes d'âges. Si les 18-24 ans et les plus de 65 ans voteraient largement pour Emmanuel Macron (respectivement 56% et 69%), c'est l'inverse pour les 25-34 ans (58% pour Le Pen), les 35-49 ans (59% pour Le Pen) et les 50-64 ans (56% pour Le Pen). 

Méthodologie : enquête réalisée en ligne le 10 avril 2022 entre 20h01 et 21h00 auprès d'un échantillon de 968 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 


Vincent MICHELON

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info