Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : les suffrages exprimés dans le bureau de vote de Jean Lassalle annulés

Idèr Nabili
Publié le 27 avril 2022 à 19h02, mis à jour le 27 avril 2022 à 22h56
JT Perso

Source : TF1 Info

Lors du second tour de l'élection présidentielle, Jean Lassalle s'est mis en scène dans son bureau de vote en déclarant s'abstenir.
Considérant que son message a "altéré la sincérité du scrutin dans cette commune", le Conseil constitutionnel y a annulé les suffrages exprimés.

Une mise en scène qui coûte cher aux électeurs de Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques). Dimanche, lors du second tour de l'élection présidentielle, l'ex-candidat Jean Lassalle s'est présenté à son bureau de vote pour... s'abstenir. Après être sorti de l'isoloir, il a mimé devant l'urne le geste du vote avant de glisser son "bulletin blanc" dans sa poche, se déclarant "abstentionniste devant l'urne".

Un comportement qui n'a pas plus au Conseil constitutionnel, qui a proclamé les résultats du second tour ce mercredi. Dans leur rapport, les Sages estiment que Jean Lassalle "a, d'une part, méconnu les dispositions de l'article L. 49 du code électoral prohibant la diffusion de messages à caractère de propagande électorale la veille et le jour du scrutin et, d'autre part, par son comportement, porté atteinte au respect dû à la dignité des opérations électorales auxquelles il a participé en qualité de candidat au premier tour".

Emmanuel Macron avait terminé en tête

Selon le Conseil constitutionnel, son message a "été de nature à altérer la sincérité du scrutin dans cette commune", compte tenu de "sa notoriété à Lourdios-Ichère et de sa qualité de député et d'ancien maire" de la ville. Dès lors, "indépendamment des éventuelles poursuites pénales qui seraient susceptibles d'être engagées", le Conseil constitutionnel a décidé "d'annuler les suffrages exprimés dans cette commune".

Dans un courrier rendu public sur Twitter, Jean Lassalle a réagi à cette décision. "Je demande pardon [...], à l'ensemble des citoyens de la commune, pour le plus grand déshonneur qu'ils ont à essuyer, à cause de moi, depuis que la commune existe", a-t-il écrit. "Je le ferai personnellement auprès de chacun d'entre eux."

Le député demande également au Conseil constitutionnel "de lever la sanction infligée à la commune de Lourdios-Ichère, qui n'y est strictement pour rien", et appelle les Sages à "faire engager sans délai les poursuites pénales" évoquées, lui qui dénonce "la bien nébuleuse instruction" du Conseil constitutionnel.

Lire aussi

D'après les résultats du ministère de l'Intérieur, 80,15% des habitants de cette ville du sud de la France inscrits sur les listes électorales se sont rendus aux urnes lors du second tour. Parmi les 90 suffrages exprimés, 52 s'étaient porté sur le président réélu Emmanuel Macron, soit 57,78% (contre 41,22% pour Marine Le Pen). Ils ne sont donc pas comptabilisés dans le résultat officiel de l'élection. Au total, 20.594 suffrages exprimés ont été annulés dans le pays en raison d'irrégularités, a fait savoir le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius.


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info