Élection présidentielle 2022

"On a un sujet financier majeur" : sous les 5%, EELV appelle aux dons pour sa survie

Y.R.
Publié le 11 avril 2022 à 10h30
JT Perso

Source : TF1 Info

Plombé par le score de Yannick Jadot, dimanche 10 avril, EELV se retrouve dans une situation financière délicate.
Les candidats affichant un score inférieur à 5% ne sont pas remboursés de leurs frais de campagne.
Le parti écologiste, qui a ouvert une souscription nationale, doit trouver deux millions d'euros d'ici à la fin mai.

Un "plafond de Verts" qui va coûter cher. Avec 4,58% des suffrages exprimés (sur un résultat partiel de 97% des électeurs inscrits, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur), le deuxième meilleur score pour un candidat écologiste à la présidentielle, après Noël Mamère qui avait recueilli 5,3% des voix en 2002, Yannick Jadot s'est classé sixième au premier tour, dimanche 10 avril. Arrivé très loin derrière Emmanuel Macron (27,6%), Marine Le Pen (23,41%) et Jean-Luc Mélenchon (21,95%), le candidat EELV a échoué à quelques milliers de voix d'Éric Zemmour (7,05%) et Valérie Pécresse (4,79%). 

Incapable de faire le trait d'union à gauche derrière sa candidature, l'eurodéputé a échoué à atteindre la barre des 5%, permettant à un candidat, et par ricochet à son parti, de se faire rembourser l'intégralité de sa campagne. "On a un sujet financier majeur", a reconnu sur LCI le secrétaire national d'EELV, Julien Bayou. "N'ayant pas fait 5%, nous ne serons pas remboursés des frais de campagne. On avait anticipé et prévu, on a été prévoyant. Néanmoins, c'est plus de 5 millions d'euros qui ne seront pas remboursés. Nous avons cinq semaines pour récolter deux millions d'euros pour que l'écologie puisse continuer dans ce pays".

Une souscription ouverte pour aider EELV

"On avait fort heureusement baissé la voilure et dépensé moins que ce que nous avions prévu", a-t-il ajouté, au micro de France Inter, estimant les dépenses pour la campagne au premier tour "aux alentours de six millions d'euros". Pour rembourser les deux millions d'euros d'ici à la fin mai, "on s'adresse aux personnes qui ont pu soutenir Yannick Jadot" mais aussi "aux personnes qui auraient voulu voter Yannick Jadot et peut-être ont voté pour un autre candidat", a indiqué le conseiller régional d'Île-de-France, renvoyant à une grande souscription nationale annoncée par le candidat écologiste dans son discours post-défaite. 

"Si chaque électeur de Yannick Jadot donne trois euros, nous aurons remboursé la campagne et pourrons poursuivre le combat de l'écologie", a-t-il tweeté. Tous les électeurs sont ainsi appelés à faire un don sur le site soutenirlecologie.fr, "pour permettre (à EELV) de pouvoir continuer à (se) battre pour une planète vivable, dans les semaines, les mois et les années à venir."


Y.R.

Tout
TF1 Info