Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives : Ruffin, Keke, Rousseau... Ces noms qui vont incarner la Nupes à l'Assemblée

Sébastie MASTRANDREAS
Publié le 19 juin 2022 à 22h50, mis à jour le 19 juin 2022 à 23h07
JT Perso

Source : TF1 Info

La Nupes a remporté, dimanche soir, 150 à 180 sièges à l'Assemblée nationale, selon les premières estimations.
Plusieurs élus sortent du lot, qui devraient incarner cette coalition de gauche, emmenée par Jean-Luc Mélenchon, dans les futurs débats de l'hémicycle.
Tour d'horizon des principales figures de la Nupes.

Du Parti communiste aux socialistes, en passant par la France insoumise et EELV, ils ont réalisé une percée à l'Assemblée, sous une bannière commune. Ce dimanche 19 juin, la Nupes a totalisé 165 à 175 sièges dans l'hémicycle, selon les dernières estimations, à l'issue du second tour des élections législatives. 

L'objectif de cette Nouvelle Union populaire écologique et sociale, baptisée Nupes, est de constituer une "force d'opposition" face à la majorité, a répété l'écologiste Sandrine Rousseau (EELV) dimanche soir sur TF1. "Nous allons obliger Emmanuel Macron à regarder sur sa gauche, ce qu’il n’a jamais fait, ce qu’il a refusé obstinément", a asséné la députée, bien partie pour être élue dans la 9e circonscription de Paris. 

Tour d'horizon des principales figures qui incarneront la Nupes ces cinq prochaines années, et la "révolte du peuple de gauche", comme le promet Sandrine Rousseau. 

"Des profils détonants"

Autre promesse, de Clémentine Autain cette fois, candidate LFI qui devrait être réélue dans la 11e circonscription de la Seine-Saint-Denis - au vu de son avance sur son adversaire dès le premier tour - dimanche soir sur France 2 : la Nupes apportera un "nouveau souffle" à l'Assemblée. "Nous allons faire notre entrée avec des jeunes et nouveaux députés, avec des profils détonants", assure-t-elle. L'élue prend pour exemple l'élection de Rachel Keke, sortie vainqueur du scrutin face à l'ex-ministre des Sports Roxana Maracineanu. 

Dans la famille de La France insoumise, d'autres figures déjà bien connues du grand public siègeront ces cinq prochaines années dans l'hémicycle. Comme Alexis Corbière en Seine-Saint-Denis (réélu dès le premier tour) ; François Ruffin réélu dans la Somme (57,01% des suffrages contre 42,99% pour la candidate RN Nathalie Ribeiro-Billet) ; ou encore Danielle Obono (réélue dès le premier tour du scrutin, dans la 17e circonscription de Paris).

Lire aussi

Chez les Verts, outre Sandrine Rousseau, d'autres noms familiers devraient résonner dans l'hémicycle lors des prochains débats. À commencer par le chef de file EELV, Julien Bayou, qui devrait arriver largement en tête dans la 5e circonscription de Paris face à la candidate de la majorité Elise Fajgeles. L'ancienne ministre de l'Écologie sous François Hollande, Delphine Batho, garde également son poste, et est élue avec 57,8% des suffrages dans la 2e circonscription des Deux-Sèvres.

Faure (PS) et Roussel (PC) réélus

Au Parti communiste, une tête bien connue sort, en outre, du lot. Selon les premières estimations d'Ifop-Fiducial, l'ancien candidat à la présidentielle, Fabien Roussel est réélu dans 20e circonscription du Nord, contre son adversaire Guillaume Florquin (RN) avec 45,5 % des voix. 

Enfin, le secrétaire général du PS, Olivier Faure, reste député. Élu à l'Assemblée depuis 2012 dans la 11e circonscription de Seine-et-Marne, Olivier Faure est parvenu à se faire réélire en recueillant 64,45% des suffrages. Il remporte le scrutin devant la candidate d'Ensemble !, Charlyne Péculier, qui obtient 35,55% des voix.


Sébastie MASTRANDREAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info