Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives 2022 : Bourguignon, Castaner, Ferrand... Ces ministres et figures de la majorité qui chutent

Idèr Nabili
Publié le 19 juin 2022 à 20h46, mis à jour le 20 juin 2022 à 11h09
JT Perso

Source : TF1 Info

Ce dimanche 19 juin, plusieurs cadors de la Macronie ont été défaits au second tour des élections législatives.
Plusieurs ministres ont également été battus.
Selon la règle imposée par Emmanuel Macron, ces derniers vont devoir quitter le gouvernement.

La majorité secouée. Plusieurs cadors de la majorité sortante ont été battus ce dimanche à l'occasion du second tour des élections législatives. Parmi eux, le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand. Selon des résultats partiels basés sur 98% des inscrits, ce fidèle d'Emmanuel Macron n'a recueilli que 49,13% des voix dans la 6e circonscription du Finistère. Mélanie Thomin, candidate de la Nupes, est élue députée (50,87%). Le visage du quatrième personnage de l'État va donc changer.

Celui du président du groupe de la majorité aussi. Christophe Castaner, jusqu'ici président du groupe LaREM à l'Assemblée nationale, a été battu par Léo Walter (51,49%), candidat de la Nupes, dans la 2 circonscription des Alpes-de-Haute-Provence. L'ancien ministre de l'Intérieur perd de 900 voix, à 48,51%.

Plusieurs ministres battus

Outre ces deux figures de la majorité sortante, quinze membres du gouvernement étaient en lice. Ils jouaient bien plus qu'un siège de député à l'Assemblée nationale : ainsi que l'avait décidé le président de la République Emmanuel Macron, les défaits doivent quitter le gouvernement.

Dans la 2e circonscription de Guadeloupe, la secrétaire d'État chargée de la Mer, Justine Bénin, n'a pas réussi à inverser la tendance. Députée sortante, elle jouait son poste au gouvernement dans un territoire ayant peu voté pour Emmanuel Macron lors de la présidentielle : Jean-Luc Mélenchon y a terminé en tête au premier tour (56,16%), et Marine Le Pen au second (69,6%). Malgré un ballotage favorable dimanche dernier (31,16%), Justine Bénin a été devancée par Christian Baptiste (divers gauche, 58,65%). Selon toute vraisemblance, elle devrait quitter le gouvernement.

Tout comme Brigitte Bourguignon. Ministre de la Santé et de la Prévention depuis un peu plus d'un mois, elle s'incline dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais (49,94%). Elle est devancée de 56 voix par la candidate du Rassemblement national, Christine Engrand (50,06%).

Lire aussi

Amélie de Montchalin a, elle aussi, perdu son pari. La ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires partait en ballotage défavorable. Au premier tour, elle avait obtenu 31,46% des voix, près de sept moins de moins que Jérôme Guedj (38,31%), qui candidatait sous les couleurs de la Nupes. Les électeurs de la 6e circonscription de l'Essonne ont confirmé la tendance ce dimanche. Selon les estimations Ifop-Fiducial pour TF1-LCI, Amélie de Montchalin n'a pu obtenir que 46,3% des suffrages, contre 53,7% pour Jérôme Guedj.

En revanche, plusieurs membres du gouvernement l'ont emporté ce dimanche. Parmi eux, la Première ministre Elisabeth Borne, ou encore les ministres Gérald Darmanin, Olivier Véran, Olivier Dussopt ou Damien Abad.


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info