Élection présidentielle 2022

"J'ai besoin de votre aide" : Valérie Pécresse, "endettée de 5 millions d'euros", lance un appel aux dons

Y.R.
Publié le 11 avril 2022 à 11h25
JT Perso

Source : TF1 Info

Sèchement battue, dimanche 10 avril, Valérie Pécresse a réuni moins de 5% des voix au premier tour.
Un score qui empêche la candidate LR et son parti de bénéficier d'un remboursement des frais de campagne.
Elle a lancé un appel aux dons, lundi 11 avril, confiant s'être endettée "à hauteur de 5 millions d'euros".

Laminée et endettée. Un temps annoncée en mesure de battre Emmanuel Macron au second tour, Valérie Pécresse s'est totalement effondrée dans la dernière ligne droite menant au perron de l'Élysée. Arrivée cinquième au premier tour de la présidentielle, avec le pire score historique de la droite (4,79% des suffrages exprimés, sur un résultat partiel de 97% des électeurs inscrits, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur), loin derrière le président sortant Emmanuel Macron (27,6%), Marine Le Pen (23,41%) et Jean-Luc Mélenchon (21,95%), la candidate Les Républicains n'a pas réussi à atteindre la barre des 5%. Un score indispensable pour obtenir le remboursement de l'intégralité des frais d'une campagne. 

Au cataclysme politique, qui a vu LR atteindre son plus bas historique, s'ajoute une situation financière "critique", a reconnu la présidente de la région Île-de-France, au lendemain de la débâcle de son parti. À l'image d'EELV, qui a lancé une grande souscription nationale, dès l'annonce des résultats du premier tour, Valérie Pécresse a lancé un appel similaire, lundi 11 avril, pour obtenir "une aide, d'urgence" afin de "boucler le financement" de sa campagne

Une aide espérée "d'ici le 15 mai"

"Je lance ce (lundi) matin un appel national aux dons, à tous ceux qui m'ont apporté leur suffrage, à tous ceux qui ont choisi (dimanche) le vote utile, mais aussi à tous les Français qui sont attachés au pluralisme politique et à la liberté d'expression", a-t-elle expliqué, devant le siège du parti Les Républicains, où elle doit participer à un comité stratégique et un bureau politique. "Nous n'avons pas atteint les 5% des voix qui nous permettraient d'obtenir les sept millions d'euros de remboursement que nous escomptions. Ces sept millions de remboursement manquent pour boucler le remboursement de la campagne."

Lire aussi

Outre les sept millions d'euros qui vont manquer dans les caisses du parti, à l'issue de ce scrutin présidentiel, Valérie Pécresse a aussi révélé, d'une voix chevrotante face à la presse, s'être "endettée personnellement à hauteur de cinq millions d'euros". "C'est pourquoi j'ai besoin de votre aide, d'urgence, d'ici le 15 mai, pour boucler le financement de cette campagne présidentielle", a-t-elle affirmé. "Il en va de la survie des Républicains, et au-delà de la survie de la droite républicaine."


Y.R.

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info