Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

Législatives : les Républicains ne sont "pas à vendre", avertit Xavier Bertrand

Publié le 20 juin 2022 à 14h54
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Xavier Bertrand a affirmé ce lundi que Les Républicains n'étaient "pas des bloqueurs".
Le président de la région Hauts-de-France a cependant prévenu que son parti n'était "pas à vendre".
Il attend du chef de l'État qu'il dise "comment il voit les choses".

"On n'est pas des bloqueurs, mais on n'est pas à vendre." Le slogan est si bien rôdé, que Xavier Bertrand l'a répété deux fois. Depuis le siège du parti Les Républicains, le président de la région Hauts-de-France a martelé ce lundi 20 juin cette nouvelle stratégie de la droite, qui a obtenu 64 sièges avec ses alliés de l'UDI. Placé dans une position stratégique à l'Assemblée nationale, le parti ne semble pas vouloir faire de concession. 

"Rien ne se fera sans LR à l'Assemblée nationale, et au Sénat, on a la majorité", a rappelé Xavier Bertrand face aux caméras. Une position qui leur permet de refuser de se faire absorber par Ensemble! "Pas question de rentrer dans une majorité présidentielle. Pas question d'un accord de gouvernement", a affirmé, inflexible, le candidat déchu à la primaire de la droite. 

Une fermeté avec laquelle il a aussi fermé la porte à Marine Le Pen, venue draguer les élus de la droite plus tôt dans la matinée. "Une chose est certaine, à l'Assemblée nationale, rien ne se fera avec Jean-Luc Mélenchon, et rien ne se fera avec Marine Le Pen", a prévenu celui se verrait bien nouveau ténor de la droite. 

Lire aussi

Désormais, il attend que le chef de l'État "dise quels sont les enseignements qu'il tire". Notamment en matière "de retraite, de sécurité et en termes de pouvoir d'achat"


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info