Russie : François Fillon devrait intégrer le conseil d'administration d'une entreprise pétrolière publique

La rédaction de LCI, avec AFP
Publié le 12 juin 2021 à 16h12
Russie : François Fillon devrait intégrer le conseil d'administration d'une entreprise pétrolière publique

Source : HAROLD CUNNINGHAM / AFP

NOMINATION - Un décret du gouvernement russe rendu public vendredi soir révèle que l'ancien Premier ministre français a été proposé au conseil d'administration du groupe pétrolier public russe Zaroubejneft.

À travers cette nomination, François Fillon deviendrait l'un des "représentants de la Fédération de Russie" au conseil d'administration de cette société spécialisée dans le développement et l'exploitation des gisements d'hydrocarbures, notamment à l'étranger. Selon un décret du gouvernement russe rendu public vendredi, l'ancien chef du gouvernement français a été proposé au conseil d'administration du groupe pétrolier public russe Zaroubejneft. 

Il entrerait dans le groupe russe uniquement en tant que président d'Apteras Sarl, la société de conseil qu'il a fondée en 2017 et qui travaille déjà avec des entreprises françaises implantées en Russie. L'approbation par Zaroubejneft de sa candidature, présentée dans le décret signé par le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine, ne doit être qu'une formalité.

Des nominations pas si rares

D'autres anciens haut responsables étrangers font déjà partie du conseil d'administration de groupes pétroliers russes. L'ex-cheffe de la diplomatie autrichienne Karin Kneissl, qui avait dansé une valse avec Vladimir Poutine en 2018, a été nommée en juin au géant pétrolier russe Rosneft, où l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder est déjà présent depuis plusieurs années.

François Fillon est toujours en attente de son procès en appel prévu en novembre 2021 dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs qui avait fait dérailler sa campagne présidentielle en 2017. L'ancien Premier ministre avait été condamné en première instance le 29 juin à cinq ans d'emprisonnement, dont deux ferme, 375.000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité. 


La rédaction de LCI, avec AFP

Tout
TF1 Info