L'info passée au crible
Verif'

10% d'augmentation dès janvier pour les profs : le gouvernement est-il revenu sur l'un de ses engagements ?

Publié le 4 janvier 2023 à 18h07
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Les syndicats d'enseignants ont regretté n'avoir pas observé en janvier la hausse de leur salaire de 10%.
Elle leur avait pourtant été promise par Emmanuel Macron, assurent-ils, ce que dément le ministre de l'Éducation, Pap Ndiaye.
Durant la campagne présidentielle, le chef de l'État avait bien évoqué janvier 2023, mais ses propos comportaient une part de flou.

Peu attractif financièrement, le métier d'enseignant peine à susciter des vocations. Parmi les pistes régulièrement évoquées pour revaloriser cette profession figure la question du salaire. Un vaste chantier auquel le président Macron a expliqué vouloir s'atteler durant son second quinquennat. En ce début janvier, les syndicats demandent pourtant des comptes : ils estiment que le gouvernement n'a pas tenu ses promesses en n'officialisant pas une revalorisation générale des rémunérations de 10%. 

Interrogé ce mercredi sur RMC, le ministre Pap Ndiaye s'est montré très surpris. Des hausses seront effectives, il l'a confirmé, mais pas actées dès ce mois de janvier. "Nous n'avons jamais dit ça", a-t-il assuré. Le timing évoqué est plutôt celui de la rentrée prochaine, à savoir septembre 2023. Mensonge, lui répondent des représentants syndicaux, qui se réfèrent à des prises de position d'Emmanuel Macron au printemps, alors que la campagne pour sa réélection battait son plein.

Différentes interprétations

Une interview du président de la République est mise en avant par les représentants des enseignants pour illustrer ce qu'ils voient comme une promesse non tenue. Un passage sur France Inter datant du 11 avril dernier, au cours duquel Emmanuel Macron réaffirmait sa volonté d'augmenter le salaire des nouveaux entrants dans l'Éducation nationale, ainsi que celle de revaloriser les enseignants déjà en poste. 

Voici ce qu'il déclarait précisément : "Nous avons commencé une revalorisation des professeurs. Et j'irai au bout de celle-ci. Et elle n'est pas conditionnée à quoi que ce soit. Cela veut dire qu'il y a une revalorisation autour de 10%, ce qui fait que je peux vous dire que dès les premiers mois du quinquennat, on ira au bout de cette revalorisation qui permettra d'abord qu'il n'y ait aucun salaire, même en début de carrière, qui soit en dessous des 2000 euros." Il poursuit ainsi son propos : "Il y aura pour les enseignants, comme pour tous les autres, à l'été, dans le cadre de la négociation Fonction publique, une revalorisation du point d'indice. Indépendamment de ça, il y a une revalorisation qui elle sera plutôt portée dans la loi de finances et qui interviendra en janvier de l'année prochaine."

Lire aussi

Si le chef de l'État évoque bel et bien une revalorisation qui "interviendra en janvier", il précise qu'elle sera matérialisée dans la loi de finances. Un détail qui a son importance puisque celle-ci précise l'ensemble des dépenses prévues pour l'année à venir, et pas nécessairement celles amenées à être effectuées dès les premières semaines de janvier. Si l'officialisation d'une revalorisation a été confirmée il y a peu via l'adoption du budget, Emmanuel Macron pourrait avancer que seul l'accord prévoyant la hausse serait acté en janvier.

En réécoutant ce passage diffusé à la radio, on constate que les propos du président de la République peuvent être reçus de différentes manières. En évoquant une hausse via la loi de finances en janvier, Emmanuel Macron s'est montré assez flou. Il s'est en tout cas bien gardé d'affirmer stricto sensu au printemps dernier que les enseignants verraient un montant en hausse de 10% dès janvier sur leur fiche de paie. La tournure qu'il a employée prête à diverses interprétations, y compris celle d'une revalorisation plus tardive, officialisée au préalable via le vote du budget.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info