Se faire enterrer avec son animal de compagnie sera-t-il bientôt possible ?

J.F
Publié le 1 décembre 2022 à 14h54
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un député LR a déposé une proposition de loi pour permettre de se faire enterrer avec son animal de compagnie, ce qui est interdit en France.
Les Français approuvent majoritairement cette idée, selon un récent sondage.

Selon un sondage Ifop publié fin octobre, 68% des Français sont favorables à la mise en place d'une loi permettant d'être enterré avec son animal de compagnie (mais 45% seulement le feraient). 

Ils ont été entendus par le député LR Alexandre Vincendent, qui selon Le Parisien a déposé une proposition de loi "visant à permettre à nos concitoyens d’inhumer leurs animaux de compagnie au sein de leur caveau au cimetière". Actuellement en France, cela est interdit, contrairement à des pays comme l'Allemagne, le Royaume-Uni ou la Suisse.

"J’entends déjà ricaner les cyniques et les moqueurs (...). Mais c’est pourtant un sujet de préoccupation pour beaucoup de Français, particulièrement chez les personnes les plus fragiles, les plus âgées ou les plus isolées", a justifié le député du Rhône auprès du Parisien. 

La proposition de loi prévoit de compléter le Code général des collectivités territoriales en précisant que tout propriétaire qui le souhaite pourra ainsi "faire placer dans la sépulture dont il est l’ayant droit les contenants refermant la dépouille ou les cendres" de son animal. En revanche, le nom de ce dernier ne pourra pas être inscrit sur la stèle, mais apparaître "par le biais d’une plaque ou un dispositif amovible" placé dessus.

Quelles chances d'être adopté ?

Le texte n'est pas encore inscrit à l'agenda parlementaire, mais il pourrait être discuté au printemps. Avec quel succès ? Le Parisien croit savoir qu'il intéresse les groupes Rassemblement national et Renaissance. 

Lire aussi

"On est sur quelque chose qui peut faire consensus. Et quand je vois tous les sujets lourds qui sont débattus en ce moment à l’Assemblée, comme la crise énergétique, les squats, et la corrida, ça peut aussi être l’occasion de débattre sur un thème positif et rassembleur", veut croire Alexandre Vincendet.


J.F

Tout
TF1 Info