Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Second tour des législatives : l'abstention à son niveau le plus élevé après 2017

S.M avec AFP
Publié le 19 juin 2022 à 19h52
JT Perso

Source : JT 13h WE

Quelque 26,3 millions de Français ne se seront pas rendus aux urnes, ce dimanche, d'après les dernières estimations, soit plus d'un électeur sur deux.
L'abstention, qui ne cesse de progresser depuis 1981, touche particulièrement les jeunes électeurs.

Cette fois encore, les Français ont boudé les urnes. L'abstention devrait atteindre, ce dimanche 19 juin, entre 53,5% et 54% au second tour des élections législatives, selon les estimations de cinq instituts de sondage. Une estimation qui représente 26,3 millions de Français, soit plus d'un électeur sur deux. C'est son deuxième plus haut niveau pour ce scrutin, en hausse de plus d'un point par rapport au premier tour (52,49%).

Dans le détail, Ipsos/Sopra Steria pour FranceTV/RadioFrance/France24/RFI/LCP, Ifop pour TF1/LCI et Elabe pour BFMTV/LEXPRESS/RMC évaluent l'abstention finale à 54%, tandis qu'OpinionWay pour CNews et Europe 1 la mesure à 53,5 % et Harris interactive pour M6 et RTL à 53,9%. Si ces projections sont élevées, elles restent plus faibles que le record du second tour de 2017. L'abstention flambait alors 57,4%, soit plus de 27 millions de Français.  

Le seuil des 39% d'abstention franchi depuis 2002

Depuis 1981, l'abstention au second tour des élections législatives n'a cessé de grimper. Restant sous la barre des 30% jusqu'en 1997 (28,5%), la France a franchi pour la première fois la barre des 39% d'abstention en 2002 (39,2%). Un phénomène qui s'explique, comme le souligne le vice-président d'Opinionway, Bruno Jeanbart, par un sentiment de non-représentation dans les circonscriptions. Les électeurs "peuvent se sentir éloignés des candidats qui restent" au second tour, explique le spécialiste sur Twitter.  

Cette progression de l'abstention est particulièrement forte chez les plus jeunes électeurs. Au premier tour des législatives, 70% des électeurs de moins de 35 ans ne se sont pas rendus aux urnes, selon un sondage réalisé la semaine dernière par Ifop-Fiducial pour LCI. A contrario, la tranche d'âge qui vote le plus est celle des 65 ans et plus, avec un taux d'abstention de 35% au premier tour du scrutin. 

Un phénomène qui serait plus fort chez certaines catégories professionnelles, Ifop-Fiducial estimant que ce sont les catégories populaires - employés et ouvriers - qui votent le moins, avec les inactifs. Les catégories les plus aisées sont celles qui s'abstiennent le moins, puisque 35% des personnes de cette catégorie seulement ne votent pas.


S.M avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info