Démission du gouvernement, cérémonie d'investiture... Après le second tour de l'élection présidentielle, plusieurs dates importantes rythmeront encore la vie politique de ces prochaines semaines.
Avec, comme point d'orgue, les élections législatives des 12 et 19 juin pour renouveler l'Assemblée nationale.

Emmanuel Macron a été réélu président de la République, ce dimanche 24 avril. L'élection présidentielle était la première étape d’une succession de rendez-vous qui mèneront jusqu’au renouvellement de l’Assemblée nationale en juin prochain. Démission du gouvernement, cérémonie d'investiture.... : quelles étapes sont au calendrier de ces prochaines semaines, qui lanceront la nouvelle mandature pour les cinq ans à venir ?  

La première sera l’annonce des résultats officiels. A l’issue du second tour de l’élection présidentielle, le Conseil constitutionnel dispose de dix jours pour proclamer le résultat officiel et le nom du candidat élu. Mais en moyenne, ce délai est ramené à quatre jours. Laurent Fabius proclamera élu le nouveau président mercredi 27 avril, à l'issue des opérations de collecte et de vérification de l'ensemble des résultats.

Une passation de pouvoirs... ou pas

La cérémonie d’investiture devrait ensuite avoir lieu entre la proclamation officielle de ces résultats et le 14 mai au plus tard, le mandat d’Emmanuel Macron s’achevant le 13. "Si le Président de la République est reconduit dans ses fonctions, comme en 1988 et en 2002, la cérémonie d'investiture est réduite au minimum. Le Conseil constitutionnel fixe lui-même la date de l'entrée en fonction, qui se déduit mécaniquement, jour pour jour, de l'expiration du précédent mandat", lit-on sur le site de l'institution.

Puisqu'Emmanuel Macron a été réélu, la cérémonie devrait faire l’impasse sur la passation de pouvoirs. Il n'y aura pas d'images de Marine Le Pen arrivant en voiture dans la cour d'honneur de l'Elysée et d'entretien entre la présidente du RN et son prédécesseur. L'investiture se déroulera dans la salle des Fêtes du Palais. Le nouveau locataire recevra notamment des mains du grand chancelier de la Légion d'Honneur les insignes de Grand-croix de la Légion d'Honneur. A l'issue, il se rendra sur la terrasse du parc en compagnie du Premier ministre et des présidents des deux assemblées, puis les honneurs militaires lui seront rendus par la Garde républicaine. 

Démission(s) du gouvernement

Dans les jours qui suivront la fin de l'élection présidentielle, se posera également la question de la démission du gouvernement en place. Aucune règle n'en précise le calendrier ni n'impose quoi que ce soit au Premier ministre. Il est d’usage qu'il adresse la démission de son gouvernement au nouveau président de la République, mais depuis plusieurs années, le Premier ministre remet la démission de son gouvernement au président sortant.

Jean Castex a expliqué qu'en cas de réélection il annoncerait sa démission ainsi que celle de son gouvernement, "dans les jours qui suivent" le 24 avril. Mais Emmanuel Macron a indiqué vendredi dernier qu'il envisagerait une "semaine de transition" et que Jean Castex serait Premier ministre "encore la semaine prochaine". S'il devait quitter ses fonctions, Jean Castex expédierait encore les affaires courantes dans l'attente de la nomination d'un nouveau chef de gouvernement. 

Les élections législatives, destinées à élire les députés et renouveler l'Assemblée nationale, auront lieu les dimanches 12 et 19 juin. Elles clôtureront le processus démocratique qui se renouvelle tous les 5 ans pour désigner le nouveau président de la République et les représentants du peuple qui l'aident - ou non, selon les résultats - à gouverner et appliquer le programme sur lequel il a été élu.


Justine FAURE

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info