Les élections régionales et départementales 2021

SONDAGE EXCLUSIF - Régionales en Île-de-France : Pécresse donnée gagnante, le RN profite des divisions à gauche

La rédaction de LCI
Publié le 13 juin 2021 à 19h00
JT Perso

Source : TF1 Info

EXCLUSIF - Selon un sondage Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro, la présidente sortante de l'exécutif francilien arriverait en tête au deux tours des élections régionales et départementales. Ni le RN, son principal challenger au premier tour, ni la gauche, qui pâtit de ses divisions, n'est capable de l'inquiéter.

Les sondages se suivent et se ressemblent en Ile-de-France. La dernière enquête Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro donne toujours la présidente sortante Valérie Pécresse (Libres !, ex-LR) vainqueure le 27 juin prochain. Elle arriverait en tête au premier tour, avec 34% des voix, devant la tête de liste RN Jordan Bardella (17%) et le représentant de la majorité présidentielle Laurent Saint-Martin (13%). 

La multiplicité des candidatures à gauche pénalise ses listes : la socialiste Audrey Pulvar et l’insoumise Clémentine Autain recueilleraient toutes les deux 11% des suffrages, l’écologiste Julien Bayou 10%.

Sondage du 13 juin 2021 sur les intentions de vote au premier tour lors des élections régionales et départementales en Ile-de-France - Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro

Au second tour, la liste de Valérie Pécresse arriverait en tête dans tous les cas de quadrangulaire testés (LaREM, RN et union de la gauche), avec 37 à 38% des suffrages. La liste d’union de la gauche, quel que soit son leader, se placerait en seconde position devant le Rassemblement national en réunissant de 27 à 29% des voix. Dans les différentes hypothèses testées, c’est Audrey Pulvar (29%) qui rassemblerait le mieux les électeurs de gauche et obtiendrait un meilleur résultat que Clémentine Autain (27%) ou Julien Bayou (27%). 

"Valérie Pécresse bénéficie d’une offre électorale marquée par des oppositions éparpillées qu’il s’agisse d’une gauche divisée en trois listes au potentiel électoral équivalent, l’empêchant d’enclencher une dynamique, ou bien qu’il s’agisse de LaREM très loin du score présidentiel d’Emmanuel Macron", analyse Frédéric Dabi, directeur général Opinion de l’Ifop.

Une forte abstention attendue

Ce sondage montre également qu'il faut s'attendre à une très forte abstention pour le premier tour de l'élection le 20 juin. 58% des électeurs franciliens n'auraient pas prévu de se déplacer. Un chiffre qui monte à 73% chez les moins de 35 ans.

Lire aussi

Enquête réalisée en ligne du 7 au 11 juin 2021 selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 982 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info