Covid-19 : le défi de la vaccination

SONDAGE EXCLUSIF - "Emmerder les non-vaccinés" : une majorité de Français désapprouvent les propos d'Emmanuel Macron

I.N.
Publié le 5 janvier 2022 à 22h23, mis à jour le 6 janvier 2022 à 8h46
JT Perso

Source : TF1 Info

VACCINATION - Selon une étude Harris Interactive pour LCI, 6 Français sur 10 estiment qu'Emmanuel Macron a eu tort de déclarer qu'il avait "très envie d'emmerder" les non-vaccinés.

Une phrase choc et un écho mitigé au sein de la population. Au lendemain de la diffusion des déclarations d'Emmanuel Macron dans les colonnes du Parisien, les Français se déclarent majoritairement opposés aux propos du chef de l'État. Au cours d'un échange avec des citoyens, le président de la République a affirmé qu'il avait "très envie d'emmerder" les non-vaccinés, et qu'il comptait le faire "jusqu'au bout", déplorant une "minorité réfractaire" au vaccin.

Selon un sondage Harris Interactive pour LCI, cette déclaration divise la population. 60% des Français estiment qu'Emmanuel Macron a eu tort de s'exprimer comme il l'a fait. Ils sont même 44% à juger que le chef de l'État n'a "pas du tout eu raison" de s'être exprimé ainsi. Sans surprise, ce sont les non-vaccinés qui restent les plus hostiles à cette déclaration : seuls 7% d'entre eux pensent que le président de la République a eu raison d'utiliser de tels mots (contre 44% pour les vaccinés).

Les Français majoritairement opposés sur la forme, d'accord sur le fond

L'adhésion aux propos présidentiels varie également en fonction de la proximité partisane. 77% des sympathisants de la majorité présidentielle jugent qu'Emmanuel Macron a eu raison d'employer ces termes. Un indicateur qui baisse à 43% pour les partisans du Parti socialiste, 41% pour les Républicains, 39% pour les écologistes, 28% pour les sympathisants d'Eric Zemmour (Reconquête), 20% pour le Rassemblement national et 16% pour la France insoumise.

De manière générale, 68% des Français estiment que c'est une mauvaise chose qu'un président de la République utilise des termes familiers. Une fois encore, seuls les sympathisants de la majorité présidentielle (60%) jugent majoritairement le contraire.

Sur le fond en revanche, la donne est différente. Selon cette enquête, 60% des Français partagent la politique du gouvernement consistant à faire peser les contraintes sur les non-vaccinés afin de les inciter à franchir le pas. Une volonté qui se remarque majoritairement chez les vaccinés : 68% d'entre eux se déclarent favorables à cette stratégie.

Écologistes, socialistes et républicains favorables aux contraintes pour les non-vaccinés

90% des sympathisants de la majorité présidentielle partagent également cette politique, tout comme 76% des partisans socialistes, et 69% des écologistes et des Républicains. Les sympathisants de la France insoumise (48% se déclarent d'accord), de Reconquête (42%) et du Rassemblement national (37%) y sont plus hostiles.

Enquête réalisée en ligne par Harris Interactive pour LCI ce mercredi 5 janvier auprès d'un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité a été assurée par la méthode des quotas. La marge d'erreur est comprise entre 1,4 et 3,1 points.


I.N.

Tout
TF1 Info