Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

SONDAGE EXCLUSIF - Législatives : l'union de gauche repasse en tête, devant Ensemble!

Maëlane Loaëc
Publié le 7 juin 2022 à 17h00, mis à jour le 7 juin 2022 à 17h18
JT Perso

Source : TF1 Info

À six jours du scrutin, le rapport de force s'inverse entre la Nupes et la majorité présidentielle.
L'union de gauche obtient une courte avance dans les intentions de vote, selon un nouveau sondage Ifop-Fiducial pour LCI.
Mais les macronistes conserveraient tout de même une majorité de sièges à l'Assemblée.

Dans cette semaine de sprint final avant le premier tour, ce sont des estimations qui pourraient inquiéter les macronistes : la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) passe à nouveau devant la majorité présidentielle en termes d'intention de vote, selon un sondage Ifop-Fiducial pour LCI publié ce mardi 7 juin. Dimanche 12 juin, au premier tour, l'union de gauche rassemblerait 26% des voix (+1 depuis le 31 mai), contre 25% (-2) pour le groupe Ensemble!, qui agrège La République en Marche, le MoDem, Horizons et Agir. Le troisième bloc, celui du Rassemblement national, obtiendrait toujours 21% des bulletins. 

La Nupes retrouve la tête du classement

La Nupes caracolait en tête de classement lors des enquêtes d'opinion début mai et mi-mai, avant d'être distancée de deux points dans notre dernier sondage, publié le 31 mai : 25% pour l'union de gauche contre 27% pour Ensemble!. Elle reprend finalement l'avantage cette semaine, à six jours du scrutin, mais avec une courte avance. Les candidats divers gauche, qui se présentent hors de l'alliance entre Insoumis, écologistes, socialistes et communistes, rassemblent pour leur part 3,5% des voix, contre 4% à la fin du mois de mai. 

Capture Ifop

Le RN, emmené par la finaliste à la présidentielle Marine Le Pen, se maintient, lui, en troisième position, à 21%, après avoir atteint tout au plus 23% à la mi-mai. Ces trois blocs devancent de loin leurs adversaires. Les candidats des Républicains, de l'UDI et des centristes restent plutôt réguliers mais rassemblent seulement 11% des intentions de vote - bien plus, toutefois, que le score de 4,78% arraché à la présidentielle par la candidate de la droite Valérie Pécresse. Quant au résultat du second parti d'extrême droite, Reconquête!, il s'étiole encore un peu, tombant à 5% contre 6,5% début mai. 

La majorité reste majoritaire en nombre de sièges

Mais la répartition des sièges qu'obtiendraient les différents partis n'est pas totalement fidèle aux intentions de vote : la majorité présidentielle garderait une majorité, concluent ces travaux. Pour autant, elle continue de perdre du terrain : elle enverrait à l'Assemblée nationale 250 à 290 députés, contre les 275 à 310 prévus par les projections de fin mai. La perspective d'une majorité absolue se fait donc de moins en moins crédible. Les sièges perdus se retrouvent dans les rangs de la Nupes, qui gagnerait 195 à 230 sièges, là où elle pouvait prétendre seulement à 170 à 205 sièges, selon notre dernier sondage. Mais cette progression ne lui confère pas de majorité. 

Capture Ifop

Contrairement à ce que prédisent les intentions de vote, c'est finalement le groupe de droite qui disposerait ensuite du plus grand nombre de sièges : 40 à 55 députés, contre 35 à 55 selon les estimations fin mai. Le RN perdrait pour sa part quelques députés : le sondage lui réserve 20 à 45 députés, soit cinq de moins que dans notre dernière enquête. Reconquête! pourrait n'obtenir aucun siège, voire deux tout au plus. Les divers gauche arracheraient, de leur côté, toujours une poignée de députés, huit au maximum.

Lire aussi

Quant au profil des électeurs, la majorité d'entre eux soutiennent sans surprise le groupe affilié au candidat ou à la candidate à qui ils avaient donné leur voix lors du premier tour de la présidentielle. En moyenne, trois électeurs sur quatre d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen, mais aussi de Jean-Luc Mélenchon et de Valérie Pécresse, vont apporter leur bulletin au camp qui se rattache à leur candidat. Une seule spécificité est à noter : chez ceux qui ont plébiscité Eric Zemmour dans la course à l'Élysée, seuls 43% voteront pour Reconquête! aux législatives, tandis que 26% se tourneront vers le RN et 15% vers un prétendant de la droite. 

Enquête menée du 3 au 6 juin 2022 auprès d'un échantillon de 1840 personnes inscrites sur les listes électorales issu d'un échantillon de 2000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La méthode des quotas a été utilisée. La marge d'erreur est comprise entre 1,4 et 3,1 points. L'Ifop rappelle que ces résultats ne constituent pas un élément prédictif des résultats le jour du vote.


Maëlane Loaëc

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info