Terrorisme : Eric Ciotti propose l'incarcération préventive des suspects

Vincent Michelon
Publié le 25 août 2015 à 14h32
Terrorisme : Eric Ciotti propose l'incarcération préventive des suspects

JUSTICE PARALLÈLE - Le député Les Républicains Eric Ciotti a suscité une pluie de réactions mardi matin en proposant de placer dans des centres de rétention les individus suspectés de préparer des attentats. Il préconise de laisser les services de renseignement décider de ces placements.

Un nouveau pavé dans la mare de la lutte contre le terrorisme. Après la tentative d'attentat à bord du train Thalys Amsterdam-Paris, le député Eric Ciotti (Les Républicains) a apporté une contribution musclée mardi matin au micro de Jean-Claude Bourdin sur RMC .

L'élu des Alpes-Maritimes préconise ni plus ni moins que de créer des centres de rétention afin d'y placer des individus jugés suspects et fichés avant qu'ils ne passent à l'acte.

Le député propose même de confier les clés de ces centres de rétention aux services de renseignement. “On réagit toujours après les événements, justifie ce parlementaire proche de Nicolas Sarkozy. Moi, je propose qu'il y ait une surveillance plus fine et que les individus fichés, qui représentent une menace réelle, soient placés en centre de rétention avant le passage à l'acte.” Et de préciser que ce placement serait fait “après une évaluation des services de renseignement sous le contrôle d'une commission, et au bout d'un certain temps un contrôle du juge judiciaire”.

Une idée "dangereuse et inefficace"

Une proposition qui n'est pas sans rappeler celle de son homologue Christian Estrosi (Les Républicains), qui souhaitait en avril dernier que la justice s'intéresse aux individus "laissant à penser qu'ils pourraient se rendre coupables d'actes terroristes". Une justice prédictive qui pose un problème évident au regard du principe de présomption d'innocence. 

La proposition d'Eric Ciotti a suscité une pluie de réactions, à commencer par celle de la députée européenne UDI Sylvie Goulard, qui l'a comparée au camp de Guantanamo mis en place par les Etats-Unis pour incarcérer les terroristes présumés. “Le camp de Guantanamo n'a pas permis d'éradiquer l'islamisme radical, a-t-elle affirmé au Point . Ces idées sont donc non seulement dangereuses, mais aussi largement inefficaces.”

À LIRE AUSSI
>>  Attaque du Thalys : le passé trouble d'Ayoub el-Khazzani
>> Le ministre Alain Vidalies justifie les contrôles discriminatoires


Vincent Michelon

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info