Élection présidentielle 2022

Transferts d’argent et rapatriement de migrants illégaux : tollé à gauche après la proposition de Montebourg

M.G
Publié le 7 novembre 2021 à 23h22
JT Perso

Source : TF1 Info

INDIGNATION - Invité de l'émission Le Grand Jury sur LCI, ce dimanche, Arnaud Montebourg a proposé de bloquer les transferts d'argent privés vers les pays qui "refusent de reprendre" leurs clandestins.

"Il y a 11 milliards de transferts d'argent qui passent par Western Union sur l'ensemble des pays d'origine. C'est une manne pour ces pays et nous avons besoin aujourd'hui de dire : ça suffit". Invité ce dimanche 7 novembre du Grand Jury, sur LCI, Arnaud Montebourg a proposé de geler l'envoi de fonds privés vers les pays qui refuseraient de faire revenir sur leur sol les individus en situation irrégulière dans l'Hexagone. 

La proposition a suscité une immense levée de boucliers à gauche de l'échiquier politique français, à commencer par Jean-Luc Mélenchon, l'un de ses principaux rivaux dans la course à l'Élysée. "Montebourg, ce serait une erreur cruelle d'interdire les transferts de salaires vers la famille au pays d'origine au nom des mauvaises actions des gouvernements", estime le chef de file de la France Insoumise, appelant à ne pas s'aventurer "sur ce terrain glauque".  

Toujours chez les Insoumis, Bastien Lachaud a estimé que l'ancien ministre jouait le "rantanplan du zemmourisme". "Singer les idées abjectes et stupides de l'extrême droite pour espérer se faire remarquer. Posture vaine et délétère, qui alimente la course au pire", a encore raillé le député. Finaliste de la primaire écologiste, Sandrine Rousseau a grincé : "Arnaud reviens avec nous ! À gauche, en sortant du studio". Même son de cloche du côté de son collègue, le député Matthieu Orphelin. "Quand La Remontada se fait à droite, vraiment à droite", lâche d'un ton acide le porte-parole de Yannick Jadot. 

Pour le sénateur Rachid Temal (PS), Arnaud Montebourg a "commis une faute politique et morale". "Avec sa mesure, c'est la première fois qu'on condamne un peuple innocent à la place d'un régime qu'il estime coupable. C'est une inversion des valeurs", argue-t-il. "Je condamne sa proposition", martèle l'élu. 

"Ils sont devenus fous"

Dans la majorité, l'heure est aussi à l'incompréhension. "Ils sont devenus fous. Une campagne n'excuse pas tout", fustige le délégué général de La République en marche, Stanislas Guerini. 

Lire aussi

Plus inattendu, Arnaud Montebourg a reçu le soutien... d'Éric Zemmour. Sur les réseaux sociaux, le polémiste d'extrême droite s'est étonné d'un candidat "en panne d'idées". "Arnaud Montebourg a regardé en replay les vidéos de ma chaîne YouTube. Bravo Arnaud", a salué avec humour l'ancien éditorialiste. 


M.G

Tout
TF1 Info