L'interview Politique

Pour Thierry Mariani, les réactions à la tribune des généraux "sont disproportionnées"

La rédaction de LCI
Publié le 29 avril 2021 à 9h32, mis à jour le 29 juin 2021 à 16h56
JT Perso

Source : TF1 Info

INTERVIEW - Invité ce jeudi de l'interview politique de LCI, le député européen Thierry Mariani a apporté son soutien aux généraux qui ont signé une tribune polémique la semaine dernière.

"Ce sont des lanceurs d'alerte." Invité ce jeudi sur LCI, Thierry Mariani a apporté son soutien à la tribune de généraux, publiée la semaine dernière dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles et qui ne cesse de défrayer la chronique. Le député européen l'assure, cette pétition n'est pas choquante. "Ils pensent comme la majorité des Français", estime le candidat dans la région PACA du Rassemblement national aux prochaines élections régionales, lequel aurait accepté de signer cette tribune.

"Personne ne peut croire à un coup d'Etat militaire en France"

Selon Thierry Mariani, "la sanction proposée est disproportionnée." En effet, les militaires signataires dénonçant le "délitement" de la France et appelant à "soutenir les politiques" œuvrant contre, encourent la radiation ou des sanctions disciplinaires, a annoncé mercredi soir le chef d'état-major des Armées. La vingtaine de généraux en "deuxième section" signataires - proches de la retraite mais qui peuvent toujours être rappelés - risquent "la radiation, donc la mise à la retraite d'office", a déclaré le général François Lecointre au quotidien Le Parisien.

"Le gouvernement est ferme avec ceux qui risquent leur vie pour défendre notre République. (…) Regardez ce qui se passe tous les jours dans nos banlieues !", dit le député européen. Avant d'ajouter : "Personne ne peut croire sérieusement qu'il peut y avoir un coup d'État militaire en France." 

Selon notre sondage exclusif sur cette tribune, 49% des Français considère par exemple que l’armée devrait intervenir pour garantir l’ordre même sans la sollicitation du gouvernement.

Interrogé sur ses liens avec le Rassemblement national, dont il porte les couleurs aux prochaines élections régionales sans pour autant être encarté au sein du parti, Thierry Mariani précise que "cela va peut-être venir. Au plus les jours passent, au plus je me pose la question.  (…) Je me sens à l'aise dans mes convictions, elles sont représentées par le RN."


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info