Tweet polémique sur Olivier Dussopt : "Je le referais si c'était à refaire", assume Thomas Portes

Publié le 11 février 2023 à 16h45

Source : TF1 Info

Exclu 15 jours de l'Assemblée nationale pour un tweet sur le ministre Olivier Dussopt, le député Thomas Portes (LFI) "assume" son geste.
Il dénonce "une sanction politique disproportionnée".

Il persiste, signe et "assume". Le député LFI Thomas Portes, exclu 15 jours de l'Assemblée nationale vendredi en raison d'un tweet polémique sur le ministre du Travail Olivier Dussopt, a contre-attaqué samedi dans une interview accordée à BFMTV en marge de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites. 

"C'est une sanction disproportionnée, c’est une sanction politique qui vise à empêcher un vote d’un député contre la réforme des retraites dans l'hémicycle", a assuré l'élu de la Seine-Saint-Denis à propos de son exclusion temporaire, consécutive à un tweet où il se mettait en scène, en écharpe tricolore, avec un pied sur un ballon à l'effigie d'Olivier Dussopt, l'un des artisans de la réforme des retraites. Assurant que son message n'était "pas un appel à la haine", il a ajouté : "je referais le tweet si c'était à refaire"

"Écran de fumée"

Au sein de l'alliance de gauche Nupes, même si le tweet a été diversement apprécié, elle est en revanche jugée bien trop forte. D'autant que cette mesure disciplinaire, la plus sévère envers un député, est la même que celle prononcée en novembre à l’encontre du député RN Grégoire de Fournas après ses propos jugés racistes.

Ce que Thomas Portes a fait n'est pas "le truc le plus intelligent qu'on puisse réaliser dans la période", a relevé le premier secrétaire du PS Olivier Faure, présent lui aussi dans le cortège parisien. "Mais enfin, de là à vouloir sanctionner de cette façon-là et considérer qu'on peut jeter un écran de fumée sur le combat qu'il mène, le combat que nous menons, là, il y a un pas qu'il ne faut pas franchir." 

En signe de protestation, des élus insoumis se sont mis en scène, samedi lors des manifestations, avec des lancers de ballon faisant référence au tweet de leur collègue. 


Vincent MICHELON

Tout
TF1 Info