Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

Un remaniement prévu "en toute cohérence" avant mercredi, annonce Olivia Grégoire

A Lo.
Publié le 1 juillet 2022 à 11h25
JT Perso

Source : L'Invité Politique

Sur LCI, vendredi matin, la porte-parole du gouvernement a été sondée sur la date du prochain remaniement.
Selon elle, celui-ci devrait arriver "en toute cohérence", avant la déclaration de politique générale, prévue mercredi.
Interrogée si cela devait advenir lundi ou mardi, elle a répondu : "On peut l'imaginer".

Attendu au lendemain du second tour des législatives, il y a plus de dix jours, un remaniement pourrait finalement avoir lieu en début de semaine prochaine. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, sur LCI, ce vendredi 1er juillet. Sondée sur une date éventuelle, elle a expliqué qu'il devrait survenir "en toute cohérence", avant la déclaration de politique générale, prévue mercredi. Alors que le journaliste Damien Fleurot lui demandait si cela allait arriver lundi ou mardi, elle a répondu : "On peut l'imaginer".

Un calendrier encore imprécis

Selon les propos de la porte-parole, ce remaniement devrait intervenir après une rencontre entre le Président et sa Première ministre prévue ce vendredi 1er juillet. Durant ce rendez-vous, Elisabeth Borne devrait restituer les échanges qu'elle a menés avec les différents responsables des formations politiques ces derniers jours. Après lui avoir renouvelé sa confiance samedi dernier, le chef de l'État l'avait chargée de mener des consultations "pour la composition d'un nouveau gouvernement d'action" et une "feuille de route".

Lire aussi

L'exécutif ne s'engage donc pas sur un calendrier précis. La déclaration de politique générale, d'abord prévue le 5 juillet, a finalement été repoussée au lendemain. De même, Olivia Grégoire n'a toujours pas annoncé si Elisabeth Borne allait se soumettre à un vote de confiance au Parlement ou non. Elisabeth Borne "prendra sa décision en âme et conscience", a assuré Olivia Grégoire, précisant que s'il n'y avait pas de vote de confiance, cela n'allait pas signifier que la Première ministre n'allait pas réussir à gouverner.


A Lo.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info