Covid-19 : le défi de la vaccination

Pourquoi le gouvernement mise-t-il désormais sur les vaccinodromes ?

Justine Faure
Publié le 22 mars 2021 à 15h37, mis à jour le 22 mars 2021 à 23h23
JT Perso

Source : JT 20h WE

STRATÉGIE VACCINALE - Cent à 200 grands centres de vaccination ouvriront partout sur le territoire en avril. Ils permettront au gouvernement d'écouler le nombre de doses de vaccin croissant que recevra la France à partir de ce mois.

"Nous n’avons jamais fermé la porte aux grands centres de vaccination", nous indique-t-on au ministère de la Santé ce lundi 22 mars. Pourtant en début d’année, Olivier Véran s’était dit défavorable aux "grands stades dans lesquels des milliers de personnes viendraient faire la queue en plein hiver" pour se faire vacciner. Mais le gouvernement a changé d’avis, et dès le mois d’avril, 100 à 200 vaccinodromes ouvriront partout en France, au moins un par département. 

Un moyen pour le gouvernement d'écouler sans gâcher le grand nombre de doses de vaccin qu'il recevra dès le mois d'avril. "Maintenant que nous allons recevoir beaucoup plus de doses de vaccin dans les mois à venir, nous pouvons désormais mettre en place ces structures", a indiqué le ministère de la Santé à LCI. "C’est une façon de répondre à l’enjeu du nombre croissant de doses disponibles sur le territoire. Nous recevrons beaucoup plus de doses en avril, nous devrons les écouler. Nous n'avions jamais fermé la porte aux grands centres de vaccination, simplement les volumes que nous avions jusque-là n’étaient pas adaptés à ce format-là", poursuit notre source. 

Ces vaccinodromes seront également essentiels pour atteindre l'objectif de 30 millions de personnes vaccinées d'ici mi-juin. "Pour atteindre ces objectifs, nous pouvons nous reposer sur les pharmaciens, les médecins généralistes, les centres de vaccination qui existent déjà et ces grands centres qui seront bientôt ouverts. C’est un tout", indique-t-on au ministère. 

La France peut-elle vacciner davantage ?Source : JT 20h Semaine
JT Perso

Un centre de vaccination près de chez chaque Français

Ces centres seront implantés essentiellement "dans des zones à forte densité urbaine", "sur des grandes surfaces", à l'instar de ce qui existe déjà au stade Vélodrome à Marseille ou au palais des sports de Gerland à Lyon. Un vaccinodrome doit également ouvrir au stade de France, à Saint-Denis. "Il faut que nous puissions avoir des structures qui permettent d’avoir des cadences de vaccination importantes, mais qui soient capables de mailler tout le territoire, avec des centres de plus petite capacité, pour que chacun puisse avoir un centre de vaccination près de chez soi", continue le ministère.

La majorité des centres seront "pilotés par l’État, par le biais du couple ARS/préfet. Le ministère des Armées, les pompiers et la Caisse nationale d’assurance maladie vont également venir en appui. Ils sont actuellement en train de proposer une offre d’appui de ces centres de vaccination, pour pouvoir également les piloter." Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué ce lundi en marge d'un déplacement que l'armée et les pompiers déploieraient "au moins 35" grands centres de vaccination. 

Lire aussi

Le gouvernement espère pouvoir injecter entre 1000 et 2000 doses de vaccin par jour dans les vaccinodromes. Y aura-t-il assez de vaccinateurs pour cela, et qui s'en chargera ? Le ministère de la Santé ne le précise pas à l'heure actuelle, mais rappelle qu'un récent décret autorise les pompiers à vacciner sous supervision médicale. "Plus il y a de corps professionnels et de compétences qui peuvent s'ajouter et vacciner, mieux c'est", avait estimé sur BFMTV le Pr Alain Fischer, président du Conseil d'orientation sur la stratégie vaccinale.


Justine Faure

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info