Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse remporte le congrès LR et sera la candidate des Républicains

Tristan MICHEL (avec AFP)
Publié le 4 décembre 2021 à 14h32, mis à jour le 5 décembre 2021 à 15h56

Source : TF1 Info

RÉSULTAT - Valérie Pécresse est arrivée en tête avec 61% des votes des adhérents LR du 2e tour du Congrès LR, selon les résultats annoncés par Christian Jacob ce samedi 4 décembre. Elle sera donc la candidate des Républicains à la présidentielle 2022.

Ce sera donc Valérie Pécresse. Désignée par le vote des adhérents LR au terme d'un congrès riche en rebondissements, la présidente de la région Ile-de-France portera les couleurs des Républicains à l'élection présidentielle 2022. 

Avec 60,95% des voix Valérie Pécresse devance largement Eric Ciotti (39,05%), finaliste de cette élection qui avait également réuni au premier tour Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin. En gage d'unité, tous les participants ont assisté au discours de la gagnante ce samedi et ont figuré sur la photo de famille. 

"La droite républicaine est de retour, la droite des convictions, la droite des solutions", a martelé Valérie Pécresse à la tribune, remerciant les militants "d'avoir eu cette audace" de désigner une première femme candidate de la droite. "Je vais m'en montrer digne", a-t-elle assuré, adressant une pensée "à toutes les femmes de France", et en promettant de "tout donner" dans la campagne présidentielle. 

"Ta campagne a été digne, puissante et audacieuse, des qualités indispensables pour nous conduire vers la victoire", avait auparavant salué Eric Ciotti, tandis que le patron du parti, Christian Jacob, se félicitait de cette "journée de rassemblement, d'union" avec "avec une vraie équipe de France prête à diriger notre pays".

Elle était donnée favorite

Les trois candidats éliminés au premier tour avaient tous appelé à voter pour Valérie Pécresse, qui apparaissait comme la favorite. Son équipe revendiquait dès jeudi soir le soutien de 170 parlementaires, dont le président LR du Sénat Gérard Larcher et le patron des députés LR Damien Abad. 

Des prises de position publiques peu appréciées par Eric Ciotti, qui avait déploré sur Twitter "une attitude contraire à l'esprit de notre groupe et de notre famille politique".

 

Au fil de sa campagne, la présidente de l'Ile-de-France avait joué la carte de la compétence et de l'ordre pour retrouver les grâces des adhérents d'un parti qu'elle a quitté durant de longues années. 

Le scrutin dématérialisé s'était ouvert vendredi à 8 heures et s'est achevé à 14 heures samedi. 


Tristan MICHEL (avec AFP)

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info