Le pape François à Marseille, une visite historique

À Marseille, la quatrième rencontre entre le pape François et Emmanuel Macron depuis 2017

par J.F
Publié le 19 septembre 2023 à 17h54, mis à jour le 19 septembre 2023 à 18h06
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : TF1 Info

Emmanuel Macron va s'entretenir avec le pape François ce samedi à Marseille, avant d'assister à la messe du souverain pontife au stade Vélodrome.
Une quatrième rencontre entre les deux hommes depuis l'élection du président de la République en 2017.

Entre Emmanuel Macron et le pape François, déjà une longue histoire ? Assurément, le président de la République aura vu le souverain pontife plus souvent que de nombreux chefs d'État au cours de ses deux mandats. Ce samedi à Marseille, les deux hommes qui se tutoient et semblent bien s'entendre vont se rencontrer pour la quatrième fois depuis 2017. Ils se sont déjà rencontrés en juin 2018, novembre 2021 et octobre 2022. 

Leur première rencontre, en juin 2018, a eu lieu dans le cadre d'une visite officielle au Vatican. Ils avaient discuté du sort des migrants et de l'Europe, de la laïcité, du dialogue interreligieux, du climat, ainsi que de "sujets sociétaux", et avaient discuté pendant près d'une heure, le plus long entretien jamais accordé par le pape argentin à un chef d'État ou de gouvernement.

Au cours de cette visite, le président de la République s'était rendu à Saint-Jean du Latran pour recevoir officiellement son titre de chanoine d'honneur de cette basilique, qui revient automatiquement au chef de l'État français, une tradition qui remonte à Henri IV. "Cela fait partie du 'package' de la fonction de président, on ne peut le refuser", s'était justifié l'Élysée, soulignant qu'il s'agissait d'un titre laïc et non religieux, même si le chef de l'État pouvait faire le choix de le recevoir ou non. Avant lui, plusieurs avaient choisi de ne pas aller dans la basilique chercher leur titre, comme Georges Pompidou, François Mitterrand et François Hollande.

Trois rencontres au Vatican

En novembre 2021, Emmanuel Macron et le pape François se sont de nouveau vus à Rome, un geste envers les catholiques à cinq mois de la présidentielle et dans le sillage du scandale des abus sexuels ayant ébranlé l'Église de France. Pendant une heure là encore, ils ont évoqué selon le Vatican "la protection de l'environnement à la lumière des résultats de la COP26", la vaccination contre le Covid-19, et sur la thématique migratoire - priorité du pape depuis son élection en 2013, "ils ont discuté de la situation à la frontière polono-biélorusse, souhaitant tous deux le déploiement d'aide humanitaire en faveur des personnes bloquées sur place"

La dernière rencontre entre les deux hommes a eu lieu il y a moins d'un an, le 24 octobre 2022, pour un entretien en majorité consacré à la guerre en Ukraine. Mais Emmanuel Macron a également confié qu'il a évoqué le sujet polémique de la fin de vie avec le souverain pontife. "J'en ai parlé d'initiative au pape, en lui disant que je n'aimais pas le mot d''euthanasie'", a confié le chef de l'État à l'hebdomadaire Le Point, en estimant que "la mort, c'est un moment de vie, pas un acte technique". Quelques jours avant leur entretien, le pape s'est élevé contre l'euthanasie devant des élus français, appelant au contraire à "accompagner la vie jusqu'à sa fin naturelle".

Une messe au Vélodrome

Ce samedi, le président et le pape se rencontrent donc pour la première fois sur le territoire français, même si François a bien pris soin de préciser qu'il se rendait "à Marseille, mais pas en France", manière d'acter qu'il ne s'agissait pas d'un déplacement officiel. Il vient dans la cité phocéenne dans le cadre de rencontres organisées par le diocèse autour de thèmes comme les inégalités économiques, les migrations et le changement climatique. Il va s'entretenir avec Emmanuel Macron le samedi matin, avant que le président assiste à la messe du pape au stade Vélodrome dans l'après-midi.

Lire aussi

Si le pape n'a jamais effectué de visite d'État en France, c'est parce qu'il préfère donner la priorité aux "périphéries". "C’est une politique. Je visite les petits pays européens, les grands (Espagne, France, Angleterre...) je les laisse pour après, pour la fin. Je veux commencer par les petits", a-t-il précisé récemment à des journalistes.


J.F

Tout
TF1 Info