Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

"Emmanuel Macron ne donne pas de cap, pas de projet, pas de direction", fustige Rachida Dati

Thomas Guien
Publié le 23 juin 2022 à 9h33
JT Perso

Source : TF1 Info

"Nous sommes le parti de l'ordre et de la responsabilité", a assuré Rachida Dati, invitée sur LCI ce jeudi.
La maire du 7e arrondissement a critiqué l'allocution d'Emmanuel Macron, lequel n'aurait selon elle "pas de cap".

"Emmanuel Macron n'a pas de cap, pas de projet, pas de direction". Invitée ce jeudi sur LCI, Rachida Dati a fustigé l'allocution d'Emmanuel Macron. Pour la maire LR du 7e arrondissement de Paris, l'impasse politique actuelle est "le résultat de son quinquennat".

"Un coup à droite, un coup à gauche, il est en dans le débauchage...", a commenté Rachida Dati. Et d'ajouter : "Avez-vous une mesure de son projet ? Il n'a pas parlé mercredi de la réforme des retraites !". "Il ne va pas être là pendant 4 jours alors que le pays est en crise, il n'y a pas de conseil des ministres, on n'a pas de cap, pas de projet… Tout le monde s'interroge sur notre ligne politique, mais quelle est la leur ?", renchérit-elle.

"Les Français veulent que le travail paie"

Selon la maire, "ce gouvernement a joué avec le feu. Nous avons 89 députés du RN, si nous ne réglons pas ce problème dans 5 ans, nous en aurons 400", a défendu Rachida Dati. "Les Français vont nous dire : 'Vous nous avez dit qu'ils faisaient peur, mais vous n'avez pas traité le sujet'. Emmanuel Macron n'a pas évoqué ces questions régaliennes mercredi soir. Pour lui, c'est un thème, pour nous la sécurité est une ligne."

Pour elle, les Français veulent "de l'autorité, de la sécurité, de la maitrise de l'immigration, du pouvoir d'achat...". "Les Français veulent que le travail paie, qu'ils puissent se loger, se chauffer", ajoute-t-elle. Comment faire ? "Nous mettons sur la table ce que les Français veulent. Nous ne sommes pas pour le chèque, pas pour la dette, pas pour la hausse des impôts mais pour la baisse des charges. C'est sur la table."

Mais alors comment exister quand on est en minorité à l'Assemblée ? "Le bruit et la fureur ne sont pas la définition de la République, de la cohésion, de la construction. Nous aurons un rôle décisif", a assuré Rachida Dati. Avant de tacler la Nupes : "La France insoumise n'est pas pour la construction mais la déconstruction, le chaos. J'ai vu ce qu'ils ont fait dans les territoires, notamment en Seine-Saint-Denis. J'ai du mal à parler à ces gens qui ont instauré le séparatisme, qui détruisent les fondements de notre République. J'estime qu'ils sont dangereux, notamment à l'école."


Thomas Guien

Tout
TF1 Info