Au total, 15,6 millions de téléspectateurs ont suivi le débat mercredi soir.
Qu'ont-ils pensé des prestations de Marine Le Pen et Emmanuel Macron.
Le 13H a rencontré des habitants de Metz pour leur poser la question.

Un meilleur débat qu'en 2017, c'est le sentiment commun des habitants de Metz que nous avons rencontrés ce jeudi 21 avril, et qui étaient devant leur télé mercredi soir. Pour le reste, les avis diffèrent, comme on peut le voir dans le reportage de TF1 en tête d'article. Pour certains, c'est le président sortant qui a convaincu grâce à ses cinq ans d'expérience. "Emmanuel Macron, je pense qu'il a gagné le débat. Effectivement, parce qu'il avait des choix un peu plus simples et plus construits sur certaines réponses", explique un jeune homme. "Entre la guerre en Ukraine, le Covid et toutes ces manifestations, ce n'est pas le moment de changer de président. Parce qu'on va encore rechuter", appuie une dame. 

"Malheureusement, ils n'ont pas parlé énormément des classes moyennes"

Pour d'autres, en revanche, le débat a encore permis de montrer que Marine Le Pen avait des arguments à défendre. "Madame Le Pen, ce qu'elle dit, on n'a jamais essayé. Donc je ne sais pas ce qu'elle vaut. Alors que Macron, je sais ce qu'il vaut : on connait son résultat depuis cinq ans, rien n'a changé. Les retraites n'augmentent pas, elles baissent même", argumente un autre Messin. 

José, qui a voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour, reste perplexe. Le débat n'a pas changé son opinion sur les candidats encore en lice. "Hier soir, j'ai trouvé Macron quand même assez agressif, et il y a eu des coups bas. Je n'ai pas aimé. Le côté humaniste de Mélenchon n'apparaît ni chez l'un ni chez l'autre", regrette-t-il.

Un père de famille a quant à lui le sentiment d'avoir été oublié mercredi soir : "Malheureusement, ils n'ont pas parlé énormément des classes moyennes. Ils parlaient justement des impôts et des taxes d'habitation. Mais, nous par exemple, on la paye toujours sans trop savoir pourquoi". Pour Marie-Thérèse et Alain, des sujets ont aussi été oubliés, comme la culture. Mais pour eux et la majorité des électeurs croisés à Metz, le débat ne changera pas leur choix de vote dimanche prochain.


TF1 | Reportage Vincent Dietsch, Christophe Hanesse

Tout
TF1 Info