Les femmes ont le droit de voter depuis une ordonnance du 21 avril 1944.
Un droit obtenu plusieurs décennies après les Australiennes, les Américaines et les Allemandes.
Depuis, certaines électrices n'ont jamais cessé de voter, contrairement aux jeunes femmes qui ont moins tendance à se rendre aux urnes.

Près d'un demi-siècle après les Australiennes, et 25 ans après les Américaines et les Allemandes, les femmes françaises ont obtenu le droit de vote il y a 80 ans jour pour jour, le 21 avril 1944. Depuis, Marie fait preuve d'une assiduité sans faille. Elle n'a jamais raté un scrutin depuis son premier vote, et celui de toutes les Françaises. "C'est un très beau souvenir, je me suis dit que les femmes au moins avaient le droit de voter, et qu'elles avaient tous les droits de participer à la vie politique", confie-t-elle dans la vidéo en tête de cet article.

Malgré les mobilisations et contrairement aux autres pays, les Françaises n'ont pas obtenu le droit de vote dès la fin de la Première Guerre mondiale. Il a fallu attendre 1944, il y a 80 ans jour pour jour, pour que le général de Gaulle signe une ordonnance depuis Alger, déclarant que les "femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes" pour que l'injustice soit corrigée. Leur premier rendez-vous avec les urnes a eu lieu un an plus tard, en 1945, pour les élections municipales. 

"Maintenant qu'on a des droits, il faut les conserver"

Depuis, il s'agit pour certaines d'une normalité, quand d'autres soulignent le "respect" qu'elles doivent à celles qui se sont battues pour obtenir ce droit. "C'est normal que j'ai le droit de vote, ça me parait évident", affirme l'une d'elles. "On peut dire merci à ces femmes de l'époque", affirme une deuxième. "Je ne suis pas toujours d'accord, et c'est pour ça que je vote, parce que les femmes se sont battues et ça, ce n'est pas mon combat, mais c'est un respect que je dois", abonde une troisième.

Mais à la dernière élection présidentielle, six abstentionnistes sur dix étaient des femmes, le plus souvent des jeunes. Jacqueline, 74 ans de carte d'électrice, veut leur rappeler que "les femmes au début n'avaient pas tout le temps des droits, maintenant qu'on les a, il faut les conserver". Elles auront de nouveau rendez-vous dans les urnes le 9 juin prochain, à l'occasion des élections européennes. 


Emilie ROUSSEY | Reportage : Matthieu Desmoulins Mathieu Dupont

Tout
TF1 Info