Élection présidentielle 2022

Calendrier, procurations... À quelques jours du scrutin, le mode d'emploi de l'élection présidentielle

Justine Faure
Publié le 30 mars 2022 à 19h40, mis à jour le 31 mars 2022 à 10h59
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le premier tour de l'élection présidentielle aura lieu le 10 avril prochain.
Calendrier, mode de scrutin, procurations... Voici ce qu'il faut savoir à quelques jours de l'échéance.

Le 10 avril prochain aura lieu le premier tour de la douzième élection présidentielle de l'histoire de la Ve République. Huit présidents ont déjà été élus depuis 1958, et ce chiffre pourrait ne pas augmenter puisque Emmanuel Macron est candidat à sa succession. Voici le mode d'emploi de ce scrutin, celui auquel les Français sont le plus attachés. 

Quel calendrier ?

Les dates du scrutin ont été fixées le 13 juillet dernier en Conseil des ministres. Le premier tour aura lieu le 10 avril et le second le 24 avril. Le choix était restreint compte tenu des impératifs fixés par la Constitution, qui impose que le vote ait "lieu vingt jours au moins et trente-cinq jours au plus avant l'expiration des pouvoirs du président en exercice". La passation des pouvoirs entre François Hollande et Emmanuel Macron ayant eu lieu le 14 mai 2017, la fin du mandat est donc fixée au 13 mai 2022.

En Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie française, les électeurs voteront la veille, le 9 avril, pour tenir compte du décalage horaire. Là-bas, la campagne officielle prendra donc fin le 8 avril, ce sera le 9 en France métropolitaine. Idem pour le second tour : les territoires d'outre-mer voteront le 23 avril, et verront la campagne officielle s'arrêter le 22 avril, un jour avant la métropole.

Pour élire les députés qui siègeront à l'Assemblée nationale, l'élection présidentielle sera suivie des élections législatives. Elles se dérouleront les 12 et 19 juin. Contrairement à l'élection présidentielle, une seule semaine sépare les deux tours du scrutin. 

Quel mode de scrutin ?

Le chef de l'État est élu au suffrage universel direct, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours, pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Il doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés en un ou deux tours, quel que soit le taux de participation. L'élection des députés pour un mandat de cinq ans se fait également au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

Le vote blanc, qui permet d'exprimer un refus de choix, n'est pas reconnu en France. Depuis une loi de 2014, ces bulletins sont cependant décomptés séparément des votes nuls et annexés au procès-verbal de chaque bureau de vote, mais ils ne sont pas pris en compte dans le calcul des suffrages exprimés.

Qui sont les candidats ?

Ils seront douze sur la ligne de départ. Après étude et validation des 500 parrainages nécessaires, le Conseil constitutionnel a dévoilé lundi 8 mars à midi la liste officielle des candidats à l'élection présidentielle 2022. Participeront au scrutin, dans l'ordre énoncé par le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius et déterminé par tirage au sort : Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Fabien Roussel (Parti communiste), Emmanuel Macron (La République en marche), Jean Lassalle (Résistons!), Marine Le Pen (Rassemblement national), Eric Zemmour (Reconquête!), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), Anne Hidalgo (Parti socialiste), Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts), Valérie Pécresse (Les Républicains), Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France).

Comment voter ?

Les jours de vote, les bureaux sont ouverts de 8h à 18h dans toutes les communes de France, 20h dans les grandes villes. Il faut y présenter une pièce d'identité, la carte électorale n'est pas obligatoire. Pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales, et ces inscriptions se sont clôturées le vendredi 4 mars dernier. Mais pour les situations particulières (personne atteignant 18 ans, déménagement, acquisition de la nationalité française, droit de vote recouvré) il est possible de s'inscrire jusqu'au 10e jour précédant le premier tour de l'élection.

Si vous êtes inscrits sur les listes électorales, mais que vous ne pourrez pas vous déplacer pour voter le jour J, il est possible d'établir une procuration. La loi organique du 29 mars 2021 permet de donner procuration à un mandataire inscrit dans une commune différente. Attention toutefois, il devra toujours se rendre dans votre bureau de vote pour voter à votre place. 

Il est possible de remplir sa demande de procuration en ligne sur le site maprocuration.gouv.fr, même si elle est toujours à faire valider dans un commissariat de police, une brigade de gendarmerie ou un consulat.

La procuration est à réaliser le plus tôt possible. En effet, si vous pouvez la faire à tout moment et jusqu'au jour du vote, en pratique vous risquez de ne pas pouvoir voter si la mairie ne reçoit pas la procuration à temps.


Justine Faure

Tout
TF1 Info