Élection présidentielle 2022

VIDÉO - Présidentielle 2022 : "Je vais rassurer les Français tout au long de ces 15 jours", assure Marine Le Pen

Vincent Michelon
Publié le 11 avril 2022 à 19h27
JT Perso

Source : TF1 Info

Pour son premier jour de campagne après le premier tour, Marine Le Pen s'est rendue à Soucy (Yonne).
La candidate RN a assuré aux indécis qu'il n'y avait "aucune raison d’avoir la moindre crainte" concernant son projet.

Marine Le Pen en opération séduction auprès des électeurs indécis. À l'occasion d'un déplacement dans une exploitation céréalière à Soucy (Yonne), la candidate RN a répondu à ceux qui hésiteraient à voter pour elle au second tour, le 24 avril prochain, inquiets des conséquences de son élection à la tête du pays. 

"Je vais rassurer les Français tout au long de ces 15 jours", a-t-elle assuré, répondant aux questions des journalistes. "Je vais leur dire d’abord de lire mon projet. Il n’y a aucune raison d’avoir la moindre crainte, dans aucun domaine", a-t-elle insisté lors de cette prise de parole (à retrouver dans la vidéo en tête de cet article). 

Marine Le Pen a indiqué qu'elle comptait, au cours des prochains jours, "expliquer" aux Français ce qu'elle souhaite faire "dans les premiers mois de [son] mandat : quelle vision j’ai de la manière de gouverner, ce que je souhaite faire pour améliorer considérablement le fonctionnement démocratique dans notre pays"

Lire aussi

La candidate, qui poursuit sa campagne centrée sur le thème du pouvoir d'achat et de l'inflation, a également affirmé qu'elle ne comptait "rien négocier" pour obtenir d'éventuels ralliements en vue du second tour. "Mon projet est cohérent, je vais continuer à le défendre [...] J'en appelle à tous les électeurs, quel que soit leur choix au premier tour. Je pense que tous les Français qui n'ont pas voté Macron au premier tour ont vocation à me rejoindre. Je compte sur les électeurs français, sur leur lucidité, leur intelligence."

Marine Le Pen s'est également dite "convaincue que plus de 55% des Français souhaitent fondamentalement une autre politique que celle d'Emmanuel Macron". Interrogée au sujet des sondages - notre dernier baromètre Ifop-Fiducial lui donne 47,5% des intentions de vote -, elle a jugé que l'écart avec Emmanuel Macron était "dans la marge d'erreur des sondages". "Je ne vais pas discuter des chiffres. La réalité, c'est que nous sommes très proches. Je peux gagner."


Vincent Michelon

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info